Un avenir pour Evelyne, orpheline d’Haïti

Publié le 08 février 2010 | Modifié le 14 janvier 2016

Chris Tidey, agent de l’Unicef à Port-au-Prince, nous raconte sa visite dans l’orphelinat Le Foyer de l’Escale.  Il y a rencontré Evelyne, 11 ans. 

Port-au-Prince, 5 février 2010, de notre correspondant sur place, Chris Tidey.

« Evelyne, 11 ans, a les yeux qui brillent et un sourire éclatant. A l'école, sa matière préférée c'est les maths ! Et comme la plupart des enfants d'aujourd'hui elle veut un téléphone portable. Plus tard, Evelyne rêve de devenir docteur. Il semble qu'une foule d'autres possibilités s'offrent à elle.
Evelyne est orpheline. Elle vit au Foyer L'Escale, un orphelinat de Port-au-Prince, qui accueille 56 autres enfants, de sept à dix-sept ans. Certains d'entre eux étaient déjà orphelins avant le tremblement de terre, d'autres sont arrivés depuis. Il est sans doute aisé de penser, vu leur situation difficile, qu'Evelyne et les autres enfants du Foyer ne verront pas leurs rêves se réaliser.»

Un avenir plein d'espoir

« Mais si vous visitez le Foyer L'Escale, vous trouverez 57 enfants en parfaite santé et heureux de vivre ensemble dans ce lieu où la promesse d'un avenir plein d'espoir, aux possibilités infinies, est palpable.

L'Unicef fournit aux orphelins du foyer assez de nourriture et d'eau potable pour les maintenir en bonne santé et leur assurer un bien-être alimentaire de long terme. Les enfants mangent des repas nourrissants pendant la journée, ils sont pleins d’énergie.

L'Unicef a aussi construit des abris confortables dans lesquels ont été installées les chambres à coucher de l'orphelinat, la salle à manger et la salle de classe. Cette dernière est équipée de matériel éducatif. Pour favoriser l'apprentissage scolaire.»

Soutien psychologique et social

« Les enfants de l'orphelinat qui ont besoin d'un suivi psychologique, particulièrement ceux qui ont perdu leur famille dans le tremblement de terre, reçoivent régulièrement la visite du personnel de l'Unicef et de ses partenaires. Une composante clé du processus de guérison des enfants traumatisés est de rétablir une certaine normalité dans leur vie quotidienne.

L'Unicef fournit désormais de l'eau potable et d'autres services aux enfants de 60 orphelinats de Port-au-Prince et des environs. Au 4 février, le personnel de l'Unicef avait visité 161 orphelinats qui accueillent 747 enfants. Objectif : déterminer les besoins de ces enfants.

L'Unicef et ses partenaires des orphelinats comme le Foyer L'Escale travaillent ensemble pour garantir à ces enfants plus que le strict minimum nécessaire à leur survie. On leur donne les outils nécessaires pour bâtir une vie heureuse et fructueuse où tout est possible. »

Et Evelyne ?

« Evelyne, comme tous les enfants qui grandissent dans ce monde, doit pouvoir décider si elle veut faire un autre métier que docteur. Peut être préférera-t-elle être enseignante, scientifique, ou vétérinaire. Peut-être qu'elle décidera d'être policière ou journaliste. Ce qui importe le plus, c’est de donner à Evelyne et aux autres enfants orphelins d’Haïti l’opportunité de faire leurs propres choix.

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF