Un mois après l’ouragan Matthew en Haïti, les enfants retournent à l’école

Publié le 08 novembre 2016 | Modifié le 08 novembre 2016

Après le passage de l’ouragan Matthew en Haïti, des enfants ont pu reprendre le chemin de l’école dans la ville des Cayes, au sud du pays. Le retour à l'école symbolise un début de retour à la vie normale.

« Je suis très heureuse de revoir mes amies et de retourner à l’école », dit Ashleina Jacques. Petite fille de 10 ans, Ashleina ne pouvait pas contenir sa joie. Elle a attendu si longtemps ce moment. Les enfants des Cayes sont excités de retourner à l’école, une ville du sud du pays qui essaie toujours de se remettre des destructions causées par l’ouragan Matthew.

Seulement deux semaines après la catastrophe, les écoles ont commencé à rouvrir leurs portes dans cette région parmi les plus touchées. Petit à petit, les enfants reprennent doucement une vie normale.

Depuis que l’ouragan Matthew a provoqué des glissements de terrain, la vie n’a pas été simple pour les enfants des Cayes, mais Ashleina et son amie Saintyl Pauleta, 12 ans, sont tout de même contentes de reprendre leur scolarité. Les jeunes filles étudient à l’école nationale Charles Laussegue, qui a rouvert le 17 octobre 2016.

Plus de 700 écoles ont été affectés par la catastrophe et environ 86 écoles ont été utilisées comme abris temporaires, causant ainsi l’arrêt de scolarité d’au moins 150 000 enfants.

Durant le passage de l’ouragan, la maison d’Ashleina, où vit ses parents et ses deux sœurs, a vu le toit s’effondrer mais a résisté aux écroulements. Contrairement à Pauleta, une amie d’Ashleina qui a tout perdu, sa maison, ses biens et ses affaires de classe. Les vents violents ont eu raison de la maison de Pauleta qui vit aujourd’hui dans une des salles de son école transformée en refuge temporaire pour toutes les familles sans abri.

Des centaines d’écoles endommagées ou détruites 

Quelques jours seulement après la catastrophe, les premières écoles ont rouvert leurs portes grâce aux partenaires du ministère haïtien de l’éducation, dont l’UNICEF. D’après les estimations, 126 écoles publiques ont été sévèrement endommagées. Rien que dans le département de Grand'Anse, au nord-ouest du pays, 209 écoles publiques ont été touchées dont 107 plus gravement à cause de la puissance de l’ouragan.

« La plupart des écoliers ont tout perdu, leurs maisons, leurs vêtements et aussi leurs affaires scolaires » explique Micheline Nogaüs Joujoute, la principale de l’école nationale Charles Laussegue.

L’école nationale Charles Laussegue a rouvert ses portes, malgré qu'un des bâtiments a été sévèrement endommagé par la tempête et que des salles ont été transformées en abris temporaires pour les familles déplacées. Dans la catastrophe, la majorité des affaires et fournitures scolaires ont été détruites ou endommagés.

Avant l’ouragan, l’école comptait 447 élèves. Maintenant, 113 enfants ont été inscrits provisoirement pour qu’ils puissent reprendre leur scolarité, leurs écoles respectives étant inaccessibles. Le 20 octobre 2016, l’UNICEF a distribué du matériel scolaire et d’enseignement aux écoles des Cayes. Les kits scolaires fournissent du matériel pour des milliers d’enfants affectés par l’ouragan Matthew.

Récupérer du traumatisme

Le droit à l’éducation est fondamental et prioritaire après ce type de catastrophe. C’est pourquoi l’UNICEF et ses partenaires font le nécessaire pour que les écoles rouvrent leurs portes progressivement pour permettre à un maximum d’enfants d’y retourner.

Lorsque des enfants sont affectés voire traumatismés durant une urgence humanitaire, le retour à l’école est primordial. C’est une étape importante qui leur permet de soigner leur stress, récupérer du traumatisme, et de retrouver la joie d’être simplement un enfant.

Un des enseignants a remarqué par ailleurs : « Après l’ouragan, les enfants étaient traumatisés et tristes. Maintenant qu’ils retournent à l’école, ils retrouvent le sourire. »

L’action de l’UNICEF

L’UNICEF soutient le ministère haïtien de l’éducation dans les zones touchées par l’ouragan, là où les écoles se reconstruisent et se rénovent. Par ailleurs, l’UNICEF assure l’accès à l’eau dans les écoles, fournit du matériel comme des tables, des bancs, des tableaux noirs, et distribue aux enfants des kits scolaires ainsi que du matériel aux enseignants.

Avec l’aide de l’UNICEF, 1 200 enfants, dont 400 enfants de maternelle et 30 enseignants, ont reçu des fournitures scolaires dans le département du Sud, 15 jours après le désastre causé par Matthew.

« Environ 86 écoles ont été utilisées comme abris temporaires, explique Marc Vincent, le représentant de l’UNICEF en Haïti. L’UNICEF et ses partenaires travaillent avec des humanitaires locaux pour trouver des solutions durables en faveur des familles déplacées et abritées dans les écoles. Tout en assurant le rétablissement des systèmes d’approvisionnement en eau, la réparation des sanitaires, afin de permettre des activités normales dans les écoles ».

Les enfants d’Haïti ont toujours besoin de notre soutien, un mois après cette terrible catastrophe.
Faites un don pour continuer à nous aider dans notre intervention auprès des enfants et leurs familles.
Merci !

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions