Un nouvel espace d’accueil pour les enfants philippins à Tacloban

Publié le 22 novembre 2013 | Modifié le 31 août 2015

Dix jours après le passage du typhon Haiyan, l’UNICEF a ouvert un premier espace « ami des enfants » à Tacloban, l’une des zones les plus touchées par la catastrophe. Protéger les plus jeunes et les mettre à l’abri, c’est l’une de nos grandes priorités en attendant la reconstruction de leurs foyers.

L’UNICEF et le service municipal d’aide sociale et de développement de Tacloban ont ouvert le premier espace « ami des enfants » de la ville à l’école de Rizal, dix jours seulement après le terrible typhon.
Cet espace adapté aux enfants leur permet d’avoir des activités ludiques, de jouer, chanter, mais surtout avoir un sentiment de normalité avec d'autres enfants et recevoir un soutien psychosocial. C'est aussi un endroit sûr où ils peuvent être protégés contre l’exploitation, les mauvais traitements ou la traite des enfants.

Un espace idéal pour la réadaptation des enfants

Aux Philippines, les actions de l’UNICEF sont nombreuses et répondent aux besoins vitaux des enfants et de leurs familles : accès à l’eau potable, assainissement, kit d’hygiènes, prise en charge de la malnutrition… et aussi la protection !
 
Cette mission de protection est essentielle, comme l’explique Tomoo Hozumi, représentant de l’UNICEF aux Philippines. « La survie des enfants, cela signifie non seulement que nous nous occupons de leur santé, de leur éducation et de leur bien-être psychologique mais aussi que nous veillons à ce que leur sécurité soit la priorité. Ces espaces offrent aux enfants un endroit où ils peuvent commencer le processus de réadaptation après avoir perdu des êtres chers et vu leur vie bouleversée. Ils permettent aussi de réduire le risque de traite des êtres humains, d’exploitation et autres formes de maltraitance. »
 
Grâce à la coordination entre l’UNICEF et les autorités locales, notre organisation procure des tentes, des kits récréatifs et des fournitures spécialisées pour le développement de la petite enfance et l’administration municipale fournit le personnel de garderie, auquel s’ajouteront bientôt des assistants sociaux, des animateurs et de jeunes bénévoles.
Une douzaine d’autres espaces de cette nature sont prévus dans la région.

Appel aux dons
45,5 millions d’euros nécessaires pour assurer aux enfants :

- eau potable, hygiène, assainissement
- interventions nutritionnelles d’urgence
- protection contre les risques d’abus, de violence, de négligence et d’exploitation
- accès continu à une éducation

Faites un don maintenant, merci !

Soutenir nos actions