UNICEF lance un appel de fonds d'urgence pour venir en aide à plus de 190 millions d'enfants

Publié le 02 décembre 2020

UNICEF lance un appel de fonds d'urgence record de 6,4 milliards de dollars US pour venir en aide à plus de 190 millions d'enfants touchés par les crises humanitaires et la pandémie COVID-19. Les fonds serviront à soutenir des programmes essentiels pour les enfants et les familles dans le besoin dans 149 pays et territoires jusqu'en 2021.

New York/Genève/Paris, le 3 décembre 2020 - UNICEF a lancé aujourd'hui son plus grand appel de fonds d'urgence jamais lancé, d'un montant de 6,4 milliards de dollars US, afin d'apporter à 300 millions de personnes, dont plus de 190 millions d'enfants, un soutien et des services essentiels jusqu'à la fin de 2021. Cet appel représente une augmentation de 35 % par rapport aux fonds demandés pour 2020, et traduit la croissance des besoins humanitaires au niveau mondial dans le contexte de crises prolongées et de la pandémie de la COVID-19.

« Lorsqu'une pandémie dévastatrice coïncide avec un conflit, un changement climatique, une catastrophe et un déplacement, les conséquences pour les enfants peuvent être catastrophiques », a déclaré la directrice générale d'UNICEF, Henrietta Fore. « Aujourd'hui, nous sommes confrontés à une situation d'urgence en matière de droits de l'enfant où la COVID-19 et d'autres crises se conjuguent pour priver les enfants de leur santé et de leur bien-être. Cette situation sans précédent exige une réponse tout aussi sans précédent. Nous demandons instamment à nos donateurs de se joindre à nous afin qu'ensemble, nous puissions aider les enfants du monde à traverser cette période sombre et éviter une génération perdue. »

Une situation sans précédent

La pandémie COVID-19 continue de faire des ravages dans la vie des enfants, en particulier les plus vulnérables. Les services de vaccination de routine des enfants ont été interrompus dans plus de 60 pays, tandis que près d'un quart de milliard d'élèves dans le monde sont encore touchés par les fermetures d'écoles dues à la COVID-19. L'instabilité économique perturbe les services essentiels et fait que les familles arrivent à joindre les deux bouts plus difficilement, ce qui augmente les risques de violences domestique et sexiste.

Pire encore, de nouvelles crises humanitaires sont apparues en 2020. Le conflit dans la région du Tigré, en Éthiopie, a laissé 2,8 millions de personnes dans un besoin urgent d'assistance. Dans la province de Cabo Delgado au Mozambique, plus de 425 000 personnes, dont 191 000 enfants, ont été déplacées. Les rapports faisant état de meurtres, d'enlèvements, de recrutements et d'utilisation d'enfants comme soldats sont en augmentation. En outre, de puissantes tempêtes ont dévasté des communautés vulnérables en Amérique centrale et en Asie de l'Est (notamment aux Philippines, au Vietnam et au Cambodge), touchant respectivement 2,6 millions et 13,4 millions d'enfants.
Dans le même temps, la pandémie a aggravé des situations d'urgence prolongées dans des pays comme l'Afghanistan, le Bangladesh, le Burkina Faso, la République démocratique du Congo, la Libye, le Sud-Soudan, l'Ukraine et le Venezuela. Le mois de mars prochain marquera dix ans de conflit en Syrie et six ans de conflit au Yémen, laissant près de 17 millions d'enfants dans le besoin d'une aide humanitaire dans ces deux pays seulement.

Le nombre de catastrophes liées au climat a triplé au cours des 30 dernières années, menaçant la sécurité alimentaire, augmentant la pénurie d'eau, forçant les gens à quitter leur foyer et augmentant le risque de conflits et d'urgences de santé publique. On estime que 36 millions d'enfants, plus que jamais auparavant, sont déplacés en raison des conflits, de la violence et des catastrophes. La malnutrition des enfants est en augmentation dans les pays du monde entier.

Une réponse tout aussi sans précédent

Dans le cadre de son Action humanitaire pour les enfants, qui définit l'appel de l'agence pour 2021, UNICEF prévoit d'atteindre :

  • 149 millions de femmes et de filles et 7,4 millions d'enfants handicapés ;
  • 6,3 millions d'enfants pour qu’ils bénéficient d'un traitement contre la malnutrition aiguë sévère ;
  • 27,4 millions d'enfants vaccinés contre la rougeole ;
  • 45 millions de personnes pour qu’ils aient accès à l'eau potable pour la consommation, la nourriture et l'hygiène ;
  • 19,2 millions d'enfants et d'aidants naturels ayant accès à des soins de santé mentale et à un soutien psychosocial ;
  • 17 millions d'enfants et de femmes pour qu’ils bénéficient d’interventions d'atténuation des risques, de prévention ou d'intervention en matière de violence sexiste ;
  • 93,3 millions d'enfants pour qu’ils reçoivent une scolarisation formelle ou non formelle, y compris l'apprentissage précoce ; et
  • 9,6 millions de ménages pour qu’ils bénéficient d'une aide en espèces.

Dans le cadre de sa réponse à la COVID-19, UNICEF met en œuvre son opération massive d'approvisionnement et d'achat pour déployer un vaccin COVID-19, en mettant l'accent sur l'équité pour atteindre les enfants et les familles les plus vulnérables. Ce travail comprend la coordination avec les principales compagnies aériennes mondiales et les fournisseurs de fret afin d'intensifier les efforts pour fournir des vaccins à plus de 92 pays dans le monde dès que les vaccins seront disponibles. L'agence codirige également les efforts visant à aider les gouvernements à se préparer à déployer les vaccins, notamment en prépositionnant les seringues, en dressant la liste des équipements de la chaîne du froid et en luttant contre la désinformation.

Les cinq premiers appels par besoins de financement pour 2021 concernent les réfugiés syriens (1,0 milliard de dollars), le Yémen (576,9 millions de dollars), la République démocratique du Congo (384,4 millions de dollars), la Syrie (330,8 millions de dollars) et le Venezuela (201,8 millions de dollars).

Les raisons de l'espoir

Placer les organisations nationales et locales au centre des opérations humanitaires est une stratégie clé de l'intervention humanitaire d'UNICEF. Les principaux résultats en 2020 ont été rendus possibles grâce aux partenariats d'UNICEF, notamment avec les équipes humanitaires des pays, les agences des Nations unies, la société civile et les organisations non gouvernementales, les intervenants nationaux et locaux et les partenaires financiers. Parmi les résultats notables, on peut citer :

  • 1,5 million d'enfants traités pour malnutrition aiguë sévère ;
  • 3,4 millions d'enfants vaccinés contre la rougeole ;
  • 3 milliards de personnes ont reçu des messages de prévention et d'accès aux services sur la COVID-19 ;
  • 1,8 million d’agents de la santé ont reçu des équipements de protection individuelle ;
  • 45,5 millions de ménages bénéficiant de mesures d'assistance sociale nouvelles ou supplémentaires fournies par les gouvernements pour répondre à la COVID-19 avec le soutien d'UNICEF ;
  • 2,5 millions de kits de tests COVID-19 fournis à 56 pays.

Accéder aux contenus multimedia ici
Accéder au rapport en anglais ici

Accéder au rapport en français ici