Yémen : la vie d’1,5 million d’enfants menacée par la malnutrition

Publié le 20 septembre 2016 | Modifié le 20 septembre 2016

Cet été, le conflit qui fait rage au Yémen depuis 18 mois s’est intensifié. Alors que les familles rencontrent de plus en plus de difficultés pour se nourrir, ce sont les enfants, plus vulnérables, qui sont les premières victimes : 1,5 million d’entre eux souffrent aujourd’hui de malnutrition, dont 370 000 de la forme la plus sévère qui multiplie par 10 leurs risques de mourir… L’UNICEF continue ses actions mais les fonds manquent pour faire face à cette terrible crise humanitaire.

 

Attaques qui n’épargnent ni les écoles ni les hôpitaux, routes et ponts endommagés, agriculture mise à mal, importation de denrées alimentaires limitée… Dans certaines zones, les familles ne sortent plus de chez elles tant elles craignent pour leur vie, dans d’autres les habitants ne peuvent tout simplement plus s’approvisionner faute de stocks, tandis qu’ailleurs, même quand la nourriture est accessible, les prix ont tellement augmenté (un panier de nourriture coûte 26% de plus qu’avant la crise) qu’ils dépassent largement les moyens des familles, qui doivent alors acheter moins, et moins diversifié…

Conséquence : près de 3 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire immédiate et 1,5 million d’enfants souffrent de malnutrition, dont 370 000 de malnutrition dite « aiguë sévère », qui affaibli leur système immunitaire au point de multiplier par dix leurs risques de mourir.
 

Continuer à prendre en charge ces enfants

La situation, déjà critique en 2014, s’est considérablement aggravée : le nombre d’enfants malnutris aigus a augmenté de 65%, et dans les seules montages de la région de Sa’ada, au nord-ouest du pays, 78% des enfants présentent des retards de croissance – alors que la prévalence était de 58% en 2014 !

L’UNICEF et ses partenaires continuent sans relâche leurs actions afin de dépister et soigner les enfants souffrant de malnutrition, mais les besoins se sont accrus avec l’intensification de la crise, et il devient encore plus difficile d’y répondre. Si les fonds nécessaires ne sont pas réunis rapidement, on estime que 162 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère risqueront des complications à long-terme, des maladies et même leur vie.
 

Comment puis-je aider ?

Vous pouvez dès maintenant faire un don en ligne, de la somme de votre choix - et déductible fiscalement.

Vous pouvez également choisir sur notre boutique solidaire des sachets d’aliment thérapeutique, de lait thérapeutique en poudre ou encore des pèse-bébés, qui seront directement envoyés en votre nom sur le terrain là où les enfants en ont le plus besoin, afin de dépister et prendre en charge les enfants souffrant de malnutrition. Merci de votre soutien !