Articles

Andrew Mawson, responsable Protection de l'enfance en Ouganda

Chaque nuit, des milliers d'enfants font un long chemin pour se rendre dans des refuges en milieu urbain, pour fuir les troupes rebelles et ne pas aller grossir leurs rangs.

Jorge Valles, représentant UNICEF en Colombie

« Aujourd'hui, 75% des enfants qui participent au programme de démobilisation ont volontairement laissé les armes »

Marie-Rose Moro, chef de service en pédopsychiatrie à l'Hôpital Avicenne de Bobigny

Pédopsychiatre, Marie-Rose Moro a suivi des missions psychologiques dans plusieurs pays du monde en situation de crise humanitaire. Elle a développé des techniques de soins psychologiques pour aider les populations victimes de catastrophes naturelles ou de conflits. C'est dans ce cadre qu'elle s'est occupée de la prise en charge psychologique d'enfants soldats démobilisés. Marie-Rose Moro est également l'auteur d'un rapport intitulé « Les enfants de l'exil », réalisé pour l'UNICEF et la SONACOTRA

Manuel Fontaine, conseiller enfants soldats, UNICEF New York

« On ne fait pas de compromis avec le droit international »

Trish Hiddleston, responsable protection de l'enfance en RDC

« Pour la plupart des enfants, c'est la réunification avec la famille qui a le plus d'impact dans le processus de réintégration sociale »

Aboubacry Tall, représentant de l'UNICEF en Sierra Leone

« Les filles ont été laissées pour compte dans le cas de la Sierra Leone »

Rima Salah, directrice régionale UNICEF pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre

« Nous aidons les enfants soldats à retrouver leur enfance perdue »