Réaction de l'UNICEF suite à l’attaque d'un convoi humanitaire au nord-est du Nigeria

Publié le 29 juillet 2016 | Modifié le 06 octobre 2016

Un convoi humanitaire des Nations unies a été attaqué ce jeudi 28 juillet dans l‘État de Borno, dans le nord-est du Nigeria.

New-York/Paris, le 29 Juillet 2016 - Des assaillants encore inconnus ont attaqué hier un convoi humanitaire dans lequel se trouvait du personnel de l’UNICEF, de l’UNFPA (le Fonds des Nations unies pour la population) et de l’OIM (Organisation internationale pour la migration). 

Le convoi circulait entre Bama et Maiduguri dans l’Etat de Borno, au Nigéria, et revenait d’une mission, pour distribuer des ressources d'aide humanitaire dans cette zone, où les conflits ont provoqué une grave crise alimentaire. L’UNICEF confirme qu’un de ses employés ainsi qu’un agent contractuel de l’OIM ont été blessés pendant l’attaque et ont été pris en charge dans un centre de santé local. Les autres membres du convoi sont sains et saufs. 

Le convoi se trouvait dans une région reculée du nord-est du Nigéria où le conflit qui se prolonge provoque une situation extrêmement alarmante et une grave crise alimentaire. 
Cette attaque n’est pas seulement contre les travailleurs humanitaires, mais aussi contre les populations qui ont le plus besoin de l’assistance et des aides apportées par ces travailleurs.

Les Nations unies ont décidé de suspendre temporairement leur aide humanitaire dans la région, en attendant que la situation sécuritaire soit mieux évaluée.

A suivre sur Twitter...