L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir

Obésité et surpoids des enfants dans le monde

© UNICEF/UNI209813/Karimova

L’UNICEF se consacre à la protection des droits des enfants à travers le monde. L’organisation a notamment œuvré à la création de la Convention des droits de l’enfant de 1989, ratifié par 196 pays. La nutrition fait partie des 5 objectifs autour desquels se développe la mission de l’UNICEF. En luttant pour le droit à la nutrition, l’UNICEF agit sur l’obésité et le surpoids des enfants, un problème qui est en hausse, notamment dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

À quel stade considère-t-on qu’un enfant est en surpoids ou obèse ?

Le surpoids est le résultat d’une accumulation excessive de graisses corporelles. On considère que l’enfant est en surpoids à partir du moment où sa quantité de masse grasse représente un danger pour sa santé. L’identification d’une situation de surpoids ou d’obésité chez l’enfant se fait en calculant son Indice de masse corporelle (IMC) régulièrement. Cet IMC est comparé à la courbe de corpulence, un outil de référence qui tient compte de l’âge et du sexe de l’enfant.

Certains signes peuvent alerter sur un éventuel surpoids chez les enfants comme l’élargissement du tour de taille ou un essoufflement rapide à l’effort. Cependant, ce sont les professionnels de santé qui sont habilités à poser le diagnostic en cas de surpoids ou d’obésité chez les enfants.

L’obésité et le surpoids des enfants dans le monde en quelques chiffres

L’obésité infantile à travers le monde fait l’objet d’observations précises de la part de l’UNICEF :

  • Le nombre d’enfants de moins de 5 ans en surpoids a connu une hausse de 26% entre 2000 et 2019, passant de 30,3 millions à 38,3 millions ;
  • Le surpoids connaît une augmentation considérable dans les régions suivantes : Asie de l’est et pacifique (32%), Amérique du nord (35%), Europe de l’est et Asie centrale (44%) et Moyen-Orient et Afrique du nord (64%).
  • Le taux d’enfants de 5 à 19 ans en surpoids a augmenté de 8% entre 2000 et 2016 ;
  • Le taux s’approche des 11% chez les enfants de moins de 5 ans des pays d’Europe de l’est et d’Asie centrale ainsi que du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord ;
  • 45 % des enfants en surpoids vivent sur le continent asiatique ;
  • Une grande majorité des enfants de moins de 5 ans en surpoids, soit 78%, habitent dans des pays à revenu intermédiaire ;
  • Dans le monde, 46% des enfants n’ont ni fruits ni légumes dans leur alimentation.

Les causes de l’obésité et du surpoids chez les enfants

Le surpoids ou l’obésité chez les enfants surviennent généralement lorsqu’il existe un déséquilibre entre apport calorique et besoins énergétiques. D’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte. Ils sont alors liés au mode de vie ou à un dérèglement du métabolisme provoqué par exemple par un médicament.

La malnutrition chez les enfants

L’obésité et le surpoids sont des formes de malnutrition. Elle peut survenir dès le plus jeune âge et avoir des conséquences tout au long de la vie. Des carences en nutriments et micronutriments peuvent causer des retards de croissance pour ensuite provoquer obésité et surpoids chez l’enfant plus âgé. Le manque d’apport en vitamines et micronutriments affecte également le développement du système immunitaire.

L’UNICEF et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommandent un allaitement maternel exclusif durant les 6 premiers mois de vie du nourrisson, puis une poursuite de l’allaitement au moins jusqu’à l’âge de 2 ans. L’enfant de 6 à 23 mois doit consommer des aliments complémentaires variés et nutritifs. Les enfants et adolescents doivent consommer des aliments variés , issus au moins de cinq catégories d’aliments.

La sédentarité

Le manque d’exercice peut être un facteur important de surpoids chez les enfants . L’activité physique entraîne en effet une dépense énergétique qui s’équilibre avec les apports nutritionnels. L’augmentation de la sédentarité s’explique par plusieurs facteurs. Il peut s’agir de mauvaises habitudes de vie ou d’une absence d’espaces extérieurs, l’augmentation de l’urbanisation favorisant l’installation des familles en appartement.

Le manque de sommeil

Les risques d’apparition de surpoids chez l’enfant sont plus importants lorsque celui-ci manque de sommeil. Un manque chronique de sommeil peut dérégler la production des hormones responsables de l’appétit et de la sensation de satiété. Les troubles du sommeil trouvent bien souvent leur origine dans un manque d’activité physique et l’exposition aux écrans.

Un environnement familial difficile

Une mauvaise nutrition chez l’enfant et l’adolescent peut être liée à de mauvaises habitudes de vie provoquées par l’environnement familial. Il est préférable pour l’enfant de prendre ses repas dans un environnement encadré (cadre familial ou scolaire), où il bénéficie de l’influence d’adultes pour ses choix alimentaires.

Des prédispositions génétiques

Un enfant peut être prédisposé au surpoids si sa mère était en surpoids ou souffrait de diabète gestationnel durant la grossesse. L’obésité et le surpoids des enfants peuvent également provenir d’une maladie génétique ou endocrinienne.

La prise de certains médicaments

La prise de poids est un effet secondaire de certains médicaments. Il s’agit notamment de traitements antiépileptiques, de psychotropes ou de corticoïdes.

Les conséquences de l’obésité et du surpoids chez les enfants

L’obésité et le surpoids des enfants peuvent avoir des répercussions tout au long de la vie de la personne. Les enfants en surpoids sont plus susceptibles de devenir obèses et de connaître des troubles comportementaux et émotionnels pendant leur jeunesse : stigmatisation, manque de confiance en soi, troubles de santé mentale (dépression, par exemple), etc. À l’âge adulte, ils peuvent ensuite développer des maladies non transmissibles. Il peut s’agir du diabète de type 2 ou de maladies cardiovasculaires, premières causes mondiales de mortalité.

Comment l’UNICEF lutte contre l’obésité et le surpoids des enfants dans le monde ?

L’UNICEF agit contre l’obésité et le surpoids des enfants en misant sur la sensibilisation des populations. Ses programmes nutritionnels ont pour objectif la prévention de la malnutrition maternelle et infantile. L’UNICEF prévient la malnutrition des enfants tout au long de leur vie, de la petite enfance à l’adolescence. Lorsque les efforts de prévention ne suffisent pas, les programmes de l’UNICEF en faveur de la nutrition visent à garantir une détection et un traitement précoces d’une malnutrition potentiellement mortelle chez les enfants. Grâce aux efforts de l’UNICEF, en 2021, 31 pays ont intégré ou créé des programmes de prévention de surpoids et obésité (17 pays en 2018) et nos programmes ont bénéficié 335,9 millions des enfants avec au moins une forme de malnutrition, soit une hausse de 38% par rapport à 2020.

L’UNICEF encourage des politiques, des stratégies et des programmes visant à prévenir l’obésité et le surpoids au cours de la grossesse jusqu’à l’adolescence. Leur objectif consiste à :

  • Promouvoir des régimes nutritifs, sûrs, abordables et durables, notamment les aliments enrichis, dans les écoles et auprès des enfants d’âge scolaire et des adolescents ;
  • Améliorer l’environnement alimentaire des enfants ainsi que les politiques et la législation connexes, notamment dans les écoles et alentour ;
  • Encourager le recours à une supplémentation en micronutriments et à un déparasitage préventif lorsque les régimes pauvres en nutriments sont monnaie courante ;
  • Améliorer les connaissances et les compétences des enfants d’âge scolaire et des adolescents en matière de nutrition et d’activité physique ;
  • Promouvoir des régimes alimentaires adaptés et un mode de vie actif et dynamique au moyen de programmes de communication à grande échelle.
don-unicef

Soutenir nos actions pour les enfants

Le saviez vous ? 75% de votre don est déductible de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 1000€ par an.
Faire un don