L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

297 villes et intercommunalités ont intégré le réseau Ville amie des enfants pour le mandat 2020/2026. Rejoignez le grand réseau Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir

La malnutrition chez les enfants

Dans ce village, en mai 2021, 52 cas de malnutrition aiguë sévère avaient été identifiés par la Cellule d'Animation Communautaire ©UNICEF/UN0559934/Dubourthoumieu

© UNICEF/UN0559934/Dubourthoumieu

Soudan, Yémen, Haïti, Pakistan.

Somalie, Ethiopie, Madagascar, Afghanistan.

Conflits, catastrophes climatiques, crises économiques.

Quels que soient ses facteurs, la malnutrition fait peser une lourde menace sur la vie des enfants. Quand elle ne les tue pas, elle entraîne des effets irréversibles sur leur croissance et leur développement.


C’est le cas de la petite Sabirin en Somalie, ou encore du fils de Mohamed au Yémen. « La sécheresse a tué tout notre bétail, et nous ne pouvions plus nourrir nos enfants. Nous avons quitté notre maison et nos proches. Nous n’avions plus le choix . Quand nous sommes arrivées au centre de santé, Sabirin ne pesait que 4 kilos. Je l’ai veillée 9 jours sur son lit d’hôpital. J’ai cru la perdre. Heureusement elle a pu être traitée à temps » confie sa maman en Somalie.
Le 21 septembre 2022 à Mogadiscio, Khadijo Mohamed Aden nourrit sa fille Sabirin, âgée de deux ans, avec des aliments thérapeutiques prêts à l'emploi. © UNICEF/UN0719418/Yusuf
© UNICEF/UN0719418/Yusuf
Le 4 octobre 2022, Sabirin, deux ans, se nourrit des aliments thérapeutiques prêts à l'emploi (RUTF) au centre de santé Weydow, soutenu par l'UNICEF, dans la banlieue de Mogadiscio, en Somalie. © UNICEF/UN0719755/Yusuf
© UNICEF/UN0719755/Yusuf

« J’ai deux filles qui souffrent de malnutrition, à cause des conditions dans lesquelles nous vivons et notre difficulté à trouver de la nourriture. Heureusement, l’UNICEF nous fournit un colis alimentaire chaque mois. Mes filles ont aussi été prises en charge et elles vont beaucoup mieux maintenant », témoigne Mohamed, un père de famille au Yémen.
© UNICEF/UNI350941/

La malnutrition infantile dans le monde

Aujourd’hui, 1 million d’enfants de moins de 5 ans meurent de malnutrition chaque année.

Au moins 1 enfant sur 3 ne grandit pas normalement pour cause de malnutrition

Au moins 1 enfant sur 2 présente des carences en micronutriments essentiels

Au moins 2 enfants sur 3 ne bénéficient pas du régime alimentaire dont ils ont besoin pour grandir en bonne santé

L’Afghanistan, le Burkina Faso, la République démocratique du Congo, l’Éthiopie, Haïti, le Kenya, Madagascar, le Mali, le Niger, le Nigéria, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud, le Tchad et le Yémen sont les 15 pays les plus touchés.

En 2022, 8 millions d’enfants souffraient d’émaciation sévère dans ces pays, soit 3 millions de plus que la totalité des enfants dans le monde ayant bénéficié d’un traitement contre cette maladie en 2021.

Qu’est- ce que la malnutrition ?

La malnutrition résulte d’une alimentation mal équilibrée, que ce soit au niveau de la quantité ou de la qualité.

“Selon l’OMS, la malnutrition se définit par les carences, les excès ou les déséquilibres dans l’apport énergétique et/ou nutritionnel d’une personne.”

Par exemple, une personne obèse peut souffrir de malnutrition, car son alimentation comporte des quantités trop importantes en gras ou en sucre. À l’inverse, une personne souffrant aussi de malnutrition peut rencontrer des dysfonctionnements physiologiques liés à une alimentation trop pauvre en calories ou très peu variée.

Il existe plusieurs formes de malnutrition :

  • La dénutrition (émaciation, retard de croissance, insuffisance pondérale) ;
  • La faim insoupçonnée (les carences en vitamines ou en minéraux) ;
  • Le surpoids ou l’obésité.

Des conséquences dévastatrices voire mortelles

Jusqu’à ses 5 ans, l’enfant a des besoins nutritionnels spécifiques. Si son alimentation est insuffisante, en qualité ou en quantité, cela aura un impact direct sur son développement.  

  • L’organisme de l’enfant s’affaiblit : la graisse disparaît en premier et les muscles commencent à fondre.
  • Si les carences s’aggravent, son organisme va consommer ses propres tissus. Son système immunitaire va s’affaiblir.
  • Le risque de décès devient alors extrêmement élevé. Les enfants malnutris ont jusqu’à 11 fois plus de risques de mourir que les enfants ayant une alimentation adéquate.
  • Si un enfant qui souffre de malnutrition n’est pas rapidement pris en charge avant l’âge de 2 ans, la maladie lui laissera des séquelles toute sa vie. Il pourra souffrir d’un retard de croissance ou de développement

Nos actions

Nos programmes visent à prévenir et traiter toutes les formes de malnutrition chez les enfants, adolescents et les femmes enceintes et allaitantes..

Détection et traitement précoces

Avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’autres partenaires, l’UNICEF contribue à l’élaboration de lignes directrices mondiales pour la détection et le traitement précoces de la malnutrition. Nous soutenons également les gouvernements dans la mise à jour et l’alignement de leurs stratégies avec la politique mondiale.

Soutien et formation des agents de santé

L’UNICEF soutient la formation des agents de santé dans les établissements et les communautés afin d’améliorer la prise en charge des enfants souffrant d’émaciation.  Nous donnons également aux communautés et aux soignants les moyens d’utiliser des outils simples – tels que la mesure périmètre brachial – pour identifier et soigner les enfants malades.

Développement des services de détection et de traitement

L’UNICEF aide les gouvernements à développer des services ayant la capacité de traiter des enfants souffrant d’émaciation et à ce que ces services soient intégrés dans les soins de santé de routine.

Garantir l’accès aux aliments thérapeutiques

L’UNICEF travaille à garantir l’accès à des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi (RUTF). Pour cela, nous soutenons les gouvernements à intégrer ces aliments dans les systèmes de santé nationaux pour une meilleure prise en charge des enfants et des femmes souffrant de malnutrition. 

0

2,6 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans ont été traités contre la malnutrition de janvier à juin 2022.

Afra, tenue par sa mère Therese, subit un contrôle de malnutrition à l'hôpital pour enfants Al Sabbah de Juba, au Sud-Soudan. © UNICEF/UN0232174/Njiokiktjien VII Photo

Votre don peut faire la différence

Faites un don à l’UNICEF France et soutenez nos actions sur le terrain.
Je fais un don
Communiqué de presse

Burkina Faso : l’insécurité plonge les enfants dans la malnutrition

Burkina Faso – 29 novembre 2023
Communiqué de presse

Prioriser la lutte contre l’émaciation infantile

16 novembre 2023
Actualités

Soudan : l’exil et les larmes des enfants

Soudan / Tchad – 2 novembre 2023
Actualités

Nos instances de gouvernance 

France – 4 octobre 2023
Communiqué de presse

Mali : un million d’enfants menacés de malnutrition aiguë

Mali – 1 septembre 2023
Actualités

Au Liban, l’avenir des enfants en suspens

Liban – 4 août 2023