Mettre fin aux maladies évitables : la rougeole

Publié le 25 février 2016 | Modifié le 25 février 2016

Mettre fin aux maladies évitables : la rougeole

En situation d’urgence comme dans la durée, la vaccination et la prévention font partie des grandes actions menées par l’UNICEF. Le point sur ces moyens efficaces et peu coûteux pour sauver la vie des enfants.

Aujourd’hui encore, un enfant meurt toutes les 16 secondes d’une maladie évitable par la vaccination. Chaque année, plus de 23 millions de nourrissons ne reçoivent pas les trois vaccins essentiels contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche. L’UNICEF qui contribue à vacciner 40 % des enfants dans le monde, répertorie d’autres maladies évitables par la vaccination : rougeole, coqueluche, poliomyélite, tétanos. Sans oublier d’autres maladies évitables grâce à des mesures d’hygiènes ou un traitement médicamenteux. 

L’action de l’UNICEF pour lutter contre ces maladies :

En 2010, le nombre record de 109 millions d’enfants ont été vaccinés. Les taux de vaccination ont été plus élevés que jamais, avec 85 % d’enfants vaccinés.
L'UNICEF est le premier fournisseur mondial de vaccins.
Tous les ans, 100 millions d’enfants sont vaccinés dans le monde et 2,5 millions d’enfants de moins de 5 ans sont sauvés grâce à cette action. Zoom sur la rougeole :

Rougeole

Pour moins de 82 centimes d’euros, le décès par la rougeole peut être prévenu par la vaccination. En association avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’UNICEF œuvre pour instaurer des programmes de vaccination systématiques dans les pays aux systèmes de santé les plus faibles. La vaccination contre la rougeole est par ailleurs employée en préambule à d’autres interventions vitales comme la fourniture de moustiquaires, de comprimés vermifuges, de complément de vitamine A, etc.

En savoir plus

Combattre les maladies s’inscrit dans le cadre des Objectifs du Millénaire du développement 4, 5 et 6 : Réduire la mortalité infantile, améliorer la santé maternelle et combattre le VIH / Sida, le paludisme et d’autres maladies.

Soutenir nos actions