à lire aussi

 

Kit de présentation à télécharger

FAQ

FAQ

 

Généralités sur le programme

Le programme peut-il être déployé sur plusieurs années ?

Le programme peut tout à fait se déployer sur plusieurs années. La mallette est conçue pour permettre d’entrer dans la démarche sur une année scolaire. Mais une implication sur plusieurs années permet de mener de nouveaux projets fondés sur la même approche et de l’approfondir. Les enfants deviennent ainsi progressivement des porteurs de projets pleinement investis de leurs droits.

 

Dans une même ville, est-ce que plusieurs écoles peuvent travailler ensemble ?

Le travail collectif et collaboratif entre écoles est l’une des ambitions du programme Droits dans l’école. Des écoles dans le Gard ont ainsi travaillé ensemble pour préparer un flashmob au Pont du Gard : après avoir préparé l’événement à distance chacun dans leur école, les élèves et les enseignants se sont retrouvé et ont dansé ensemble.

 

Les outils disponibles

La mallette :

Comment se procurer la mallette ?

Pour acheter un exemplaire de la mallette, contacter Milan Presse au 0 826 20 40 40, afin de connaître le délégué Milan en charge de votre établissement. La mallette seule coûte 110 euros, mais achetée couplée à un abonnement Milan Presse, son prix se réduit à 70 euros.

 

Comment régler le problème de coût induit par l’achat de la mallette pour les écoles ?

Si vous êtes implanté dans une ville amie des enfants, vous pouvez proposer un partenariat à la ville pour financer l’achat de la mallette. Une seule mallette peut suffire dans un établissement, il n’est pas nécessaire que chaque classe en possède une.

 

Pourquoi la mallette est-elle payante alors que les dossiers pédagogiques en ligne sont gratuits ?

La mallette pédagogique est imprimée et distribuée par Milan Presse via leur catalogue d’outils pédagogiques. Elle ne peut pas être téléchargée en ligne et le coût occasionné par l’impression, le stockage et la distribution ne peuvent être pris en charge par l’UNICEF.

 

La mallette est-elle utilisable du CP au CM2 ?

La mallette est destinée au cycle 3 (CE2, CM1, CM2), mais le programme peut être déployé avec l’ensemble de l’école en proposant d’impliquer les plus petits dans certaines phases du projet.

Est-ce qu’on est obligé de faire toutes les séquences ?

Non, la mallette constitue une « boîte à outils » dans laquelle les enseignants peuvent piocher pour construire un projet pédagogique cohérent avec le profil de leurs élèves.

 

Combien de temps faut-il pour mener les séquences de la mallette ?

La mallette dans sa globalité représente 17h30 de travail. Cela peut se diviser en 5 fois 5 séances qui peuvent être réparties sur un trimestre ou une année scolaire. Mais toutes les séances ne sont pas obligatoires et les enseignants peuvent choisir de n’en sélectionner que quelques-unes dans chaque séquence (par exemple en s’appuyant sur le parcours rapide). Le programme vise à la flexibilité et à la liberté de choix de l’enseignant.

 

Les dossiers pédagogiques

Pourquoi y a-t-il des dossiers pédagogiques complémentaires ?

Ces dossiers sont proposés par l’UNICEF pour permettre aux enseignants d’ancrer leurs projets sur des thématiques particulièrement fortes à l’UNICEF. Ces dossiers offriront au fur et à mesure un panel de projets possibles, à déployer en fonction des attentes des élèves et des enseignants.

 

Peut-on utiliser les dossiers pédagogiques sans acheter la mallette au préalable ?

Les dossiers pédagogiques sont une mise en application de la démarche initiée dans la mallette. Cette dernière permet donc de s’approprier progressivement une pédagogie fondée sur les droits de l’enfant. Les dossiers offrent ensuite des projets de mise en œuvre.

 

Les bénévoles et les comités départementaux

Quand durant le programme la présence d’un bénévole peut-elle être utile ?

Les bénévoles peuvent intervenir de différentes façons :

 

Mais d’autres modalités de partenariat peuvent également être imaginées entre les enseignants et les bénévoles. Nous vous invitons à les partager dans l’espace collaboratif afin de donner la possibilité de généraliser une nouvelle pratique à l’ensemble du réseau.

 

Pourquoi faire appel à un bénévole dans le cadre du programme Droits dans l’école ?

Les interventions menées par des personnes extérieures à l’école apportent aux enfants un regard extérieur et ces moments s’ancrent ainsi dans leur mémoire plus fortement.

 

La pédagogie fondée sur les droits de l’enfant

Quel est l’intérêt d’une telle pédagogie pour l’enseignant ?

La pédagogie fondée sur les droits de l’enfant repose sur une culture de droits partagés : les enfants ne sont pas les seuls à avoir des droits. La culture de droits influence la manière dont les élèves doivent se comporter avec leurs enseignants mais aussi la manière dont ces derniers participent à la démocratie scolaire. Des études ont montré que les enseignants qui adoptent cette pédagogie vivent l’enseignement des droits et du respect comme une expérience stimulante. Les élèves qui apprennent qu’ils ont des droits sont plus enclins à respecter ceux des autres. Par ailleurs, parce que la pédagogie proposée est plus active, leur plaisir d’apprendre est renforcé, comme celui des professeurs à enseigner.

 

Qu’est-ce que cette pédagogie a de différent par rapport à une pédagogie alternative, telle que Freinet, Dewey, Korczak ont pu en proposer ?

La pédagogie des droits de l’enfant s’appuie sur l’héritage de tous ces pédagogues : les différentes approches de méthodes actives proposées participent chacune à leur manière à concrétiser les principes énoncés dans la Convention internationale des droits de l’enfant.