6 mois après les explosions à Beyrouth, les enfants continuent de payer un lourd tribut

Publié le 15 février 2021

Il y a plus de six mois, les explosions au port de Beyrouth ont bouleversé la vie de milliers d'enfants au Liban. Cet événement tragique a emporté plus de 200 vies et a privé d'espoir des dizaines de milliers d'autres.

Les premiers jours de 2021 s'écoulent lentement et les habitants de Karantina – région située à proximité du port et parmi les zones les plus touchées – subissent la dure réalité. Les explosions ont fragilisé ce pays déjà à bout de souffle en proie à une crise économique, sociale, et sanitaire avec la flambée de la Covid-19. Les enfants de ce quartier ont presque tout perdu : maisons, écoles, biens, et pour certains des membres de leur famille. Ils tentent aujourd’hui de s’accrocher aux promesses d’un avenir meilleur.

Abdelkarim, 10 ans, en fait partie. «J’aurai aimé que l’explosion n’ait jamais eu lieu car j’aurais pu continuer l’école en ce moment», se confie-t-il.

Ses parents n’ont jamais osé aborder le sujet des explosions avec Abdelkarim. C’est en se rendant au parc municipal de Karantina, aménagé à cet effet en un espace sûr et adapté aux enfants et soutenu par UNICEF qu’il a pu trouver quelques réponses. Cela l’aide à surmonter les traumatismes grâce au soutien qu’il reçoit des personnels spécialisés s’y trouvant lors de ses venues quotidiennes au parc.

« J'essaie de ne pas penser à ma vie avant les explosions, alors je passe mon temps à penser à l'avenir », raconte-t-il.  Aujourd’hui plus de 135 000 élèves sont privés d’école. De nombreux bâtiments et installations scolaires ont subi des dommages, pour certains irréversibles. Ces enfants ne veulent qu’une chose, retrouver les bancs de l’école et un semblant de normalité.

« Je suis impatient de retourner à l’école pour jouer, étudier, apprendre et m’amuser avec mes amis. J’adore lire, j’ai vraiment hâte de reprendre les cours de lecture avec la maîtresse ».

UNICEF continue d’acheminer l’aide humanitaire

Au lendemain des explosions du 4 août 2020, UNICEF a mis en œuvre un plan d'intervention d'urgence pour fournir une aide vitale aux milliers de familles et enfants touchés.

Pour lutter contre la pandémie de Covid-19, du matériel humanitaire et de protection  (tels que des masques, des visières de protection, des blouses, des gants et des thermomètres) à hauteur de 3,7 millions de dollars a été distribué aux partenaires locaux.

En termes d’eau, d’hygiène et d’assainissement, UNICEF a installé 4 882 réservoirs d'eau dont 111 dans les trois hôpitaux gravement touchés à Karantina, Wardiya et Geitaoui. Nous avons permis l’accès à l’eau potable à 23 100 personnes.

En termes d’éducation, 90 écoles publiques seront rénovées et nous allons les équiper de nouveaux mobiliers et matériels.

 

Six mois après, les besoins restent très importants. UNICEF n’a reçu que 52% des fonds nécessaires, qui s’élèvent à 50 millions de dollars, pour venir en aide aux enfants et familles touchés.    

Nous  avons encore besoin de vous. Faites un don à UNICEF pour les enfants du Liban.