L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
Le 15 avril 2022, en Ukraine, Ganna serre contre elle son petit-fils, Mikhailo, 9 ans, et sa meilleure amie, Karolina, 9 ans également, après les avoir perdus de vue pendant plus d'un mois. Mikhailo a également été réuni aujourd'hui avec sa mère, Olena, après un mois de séparation. ©UNICEF/UN0632761/Gilbertson VII Photo
Le 15 avril 2022, en Ukraine, Ganna serre contre elle son petit-fils, Mikhailo, 9 ans, et sa meilleure amie, Karolina, 9 ans également, après les avoir perdus de vue pendant plus d'un mois. Mikhailo a également été réuni aujourd'hui avec sa mère, Olena, après un mois de séparation. ©UNICEF/UN0632761/Gilbertson VII Photo

Après cent jours de guerre en Ukraine, 5,2 millions d'enfants ont besoin d'une aide humanitaire

New York/Genève/Kyiv, le 1erjuin 2022 – Au moins 262 enfants ont été tués et 415 blessés dans des attaques depuis le 24 février.

Ces cent jours de guerre en Ukraine ont eu des conséquences dévastatrices pour les enfants à une échelle et à une vitesse jamais vues depuis la Deuxième Guerre mondiale, a déclaré l’UNICEF aujourd’hui. Trois millions d’enfants à l’intérieur de l’Ukraine et plus de 2,2 millions d’enfants dans les pays d’accueil ont maintenant besoin d’une aide humanitaire. Près de deux enfants sur trois ont été déplacés par les combats.

D’après les rapports vérifiés par le HCDH, chaque jour en Ukraine, en moyenne plus de deux enfants sont tués et plus de trois blessés – la plupart du temps dans des attaques à l’arme explosive dans des zones peuplées. Les infrastructures civiles dont dépendent les enfants continuent d’être endommagées ou détruites, notamment au moins 256 établissements de santé et une « école sûre » sur six, soutenue par l’UNICEF, dans l’est du pays. Des centaines d’autres écoles à travers le pays ont également été endommagées. Les conditions de vie des enfants dans l’est et le sud de l’Ukraine, où les combats se sont intensifiés, sont de plus en plus désespérées.

Une guerre qui est avant tout une crise aiguë de la protection de l’enfance

« Le 1er juin est la Journée internationale pour la protection des enfants en Ukraine et dans toute la région », a déclaré Catherine Russell, directrice générale de l’UNICEF. « Au lieu de célébrer cette occasion, nous approchons solennellement du centième jour d’une guerre qui a brisé la vie de millions d’enfants. Sans un cessez-le-feu urgent et une paix négociée, les enfants continueront de souffrir – et les retombées de la guerre auront un impact sur les enfants vulnérables du monde entier. »

L’UNICEF prévient également que la guerre a provoqué une crise aiguë de protection de l’enfance. Les enfants qui fuient la violence courent un risque important de séparation familiale, de violence, d’abus, d’exploitation sexuelle et de trafic. La plupart ont été exposés à des événements profondément traumatisants. Ces enfants ont un besoin urgent de sécurité, de stabilité, de services de protection de l’enfance et de soutien psychosocial, en particulier ceux qui ne sont pas accompagnés ou qui ont été séparés de leur famille. Plus que tout, ils ont besoin de paix.

Dans le même temps, la guerre et les déplacements massifs dévastent les moyens de subsistance et les opportunités économiques, laissant de nombreuses familles sans revenu suffisant pour répondre aux besoins essentiels et incapables d’apporter un soutien adéquat à leurs enfants.

L’UNICEF appelle à un cessez-le-feu immédiat

L’UNICEF continue d’appeler à un cessez-le-feu immédiat en Ukraine et à la protection de tous les enfants. Il faut notamment mettre fin à l’utilisation d’armes explosives dans les zones habitées et aux attaques contre les infrastructures civiles. L’UNICEF lance un appel pour un accès humanitaire total afin d’atteindre rapidement et en toute sécurité les enfants dans le besoin, où qu’ils se trouvent.

L’UNICEF et ses partenaires sont sur le terrain en Ukraine et dans les pays voisins. Ils s’efforcent de fournir aux enfants et à leurs familles une aide humanitaire, notamment des services de protection de l’enfance, d’eau et d’assainissement, de santé, de nutrition et d’éducation.

En Ukraine, l’UNICEF et ses partenaires ont distribué des fournitures médicales et de santé vitales à près de 2,1 millions de personnes dans les zones touchées par la guerre ; ils ont permis l’accès à l’eau potable à plus de 2,1 millions de personnes vivant dans des zones où les réseaux ont été endommagés ou détruits ; ils ont apporté un soutien psychosocial et de santé mentale à plus de 610 000 enfants et accompagnants ; et ils ont fourni des fournitures scolaires à près de 290 000 enfants. Près de 300 000 familles vulnérables se sont inscrites à un programme d’assistance humanitaire en espèces de l’UNICEF et du ministère de la Politique sociale.

Dans les pays accueillant des réfugiés, l’UNICEF soutient les systèmes nationaux, municipaux et locaux qui fournissent des services essentiels et une protection, en particulier pour les enfants les plus vulnérables. Il s’agit notamment de former les gardes-frontières à la lutte contre la traite des êtres humains, de développer les possibilités d’apprentissage et d’intégrer les enfants réfugiés dans les écoles, d’acheter des vaccins et des fournitures médicales et de créer des centres de jeux et d’apprentissage qui offrent aux jeunes enfants un sentiment de normalité et de répit dont ils ont bien besoin. Vingt-cinq Blue Dots de l’UNICEF et du HCR – des refuges uniques offrant un soutien et des services aux familles en déplacement – ont été créés le long des principaux itinéraires de transit en Moldavie, en Roumanie, en Pologne, en Italie, en Bulgarie et en Slovaquie. En Moldavie, plus de 52 000 réfugiés, pour la plupart des ménages dirigés par des femmes, ont bénéficié d’un programme polyvalent d’assistance en espèces de l’UNICEF et du HCR.

L’UNICEF a lancé un appel de fonds de 624,2 millions de dollars US pour soutenir son intervention humanitaire en Ukraine et un appel de fonds de 324,7 millions de dollars US pour son intervention dans les pays accueillant des réfugiés.

Accéder aux contenus multimédia ici

Accéder à la fiche d’information ici