Bénévole à l'UNICEF, un travail d'équipe !

Publié le 08 décembre 2011 | Modifié le 31 mai 2016

Leur mission : sensibiliser aux droits de l’enfant et collecter des fonds pour financer les programmes de terrain de l’Unicef. Leur mode d’action : le travail d’équipe ! Rencontre avec une partie du Comité Unicef des Bouches-du-Rhône.

Ils sont 170 bénévoles au total dans les Bouches-du-Rhône, et 15 d’entre eux sont venus des quatre coins du département sur Marseille, le temps d’une photo de groupe et d’un échange avec notre rédactrice web… Qui mieux qu’eux pouvait parler de leur engagement et de leur Comité ?
A eux la parole !

 

Marc-Alain, 24 ans, assistant d'éducation en lycée, étudiant en Master 2 Sciences diplomatiques.
Bénévo
le à l’Unicef depuis 2 mois.
« Je suis Ivoirien, et à chaque fois que je rentre chez moi, je vois les conséquences du conflit sur les enfants, le traumatisme que c'est pour eux. Je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose, à mon niveau. J'apporte mes compétences informatiques et rédactionnelles, je fais beaucoup de sensibilisation, et je suis en train de monter un programme de « Jeunes Ambassadeurs » dans le lycée où je travaille. Ca m'apporte une paix intérieure de savoir que tous mes gestes peuvent servir demain à un enfant. »
 

Chantal, 63 ans, psycho-pédagogue à la retraite.
Bénévole depuis 20 ans.
« Je me suis toujours occupée d'enfants en difficulté... Et adolescente, j'ai fondé des asso pour lutter contre la faim dans le monde ! J'ai longtemps été présidente du Comité Unicef des Bouches-du-Rhône, mais j'ai passé le relais : je me consacre maintenant à la vente de cartes et cadeaux Unicef. J'aime être en contact avec le public, et faire qu'avec leur achat solidaire, ils repartent aussi avec une meilleure connaissance de la cause des enfants, et une envie d'en parler autour d'eux ! C'est du bonheur ! »

 

Amélie, 28 ans, à la recherche d'un emploi dans la communication et l'édition presse.
Bénévole depuis 2 mois.
« J'avais besoin de m'occuper à côté de ma recherche d’emploi... J'ai été bénévole dans pas mal de petites asso et je voulais une structure plus importante, plus « sérieuse », alors j'ai contacté l'Unicef. Mes compétences en communication leur sont utiles : je m'occupe de la newsletter, je fais des flyers, je mets à jour l'intranet... Mais j'aide aussi sur les stands et aux actions de sensibilisation ! »

Georges, 63 ans, Agent de maîtrise Pétrochimie à la retraite.
Bénévole depuis 3 ans ½.
« Une fois à la retraite, j'ai eu besoin de me retrouver une identité. A l'Unicef j'ai commencé par m'occuper de recruter des entreprises partenaires, secteur que je connais bien. Et puis j'ai organisé la Nuit de l'eau une fois, et je me suis pris au jeu de l'événementiel : ayant été éducateur sportif pendant 17 ans, je peux mettre mes relations et compétences dans ce domaine au service de l'Unicef ! »

Alicia, 19 ans, étudiante en Bac Pro Secrétariat.
Stagiaire-bénévole à l’Unicef depuis 1 mois.
« C'est Françoise, la Présidente, qui a contacté mon lycée parce qu'ils recherchaient des stagiaires. Je me sens vraiment utile : je suis là parce qu'on a « besoin » de moi, je ne suis pas « la stagiaire de plus » à qui on ne sait pas quoi donner à faire ! Et c'est super familial, tout le monde se tutoie, j'ai tout de suite aimé l'ambiance. »

 

Gérard, 72 ans, enseignant à l’Université des Sciences Sociales à la retraite.
Bénévole depuis 7 ans.

« Quand je suis parti à la retraite je me suis mis à la recherche d'une occupation intellectuelle dans le sillage de ce que j'avais fait auparavant. Je connaissais l'Unicef pour les avoir vus sur le terrain quand j'habitais en Afrique. J'ai commencé par faire des interventions dans les facs devant des étudiants en médecine ou lors de colloques. Aujourd'hui, depuis chez moi grâce à Internet, je rédige des articles de fond sur les sujets en lien avec les actions de l'Unicef pour les enfants. J'ai le sentiment d'être utile ! »

 

Françoise, 62 ans, Gérante de locaux commerciaux.
Bénévole depuis 8 ans.
« Quand mes enfants sont partis de la maison, j'ai eu besoin de donner un nouveau sens à ma vie par le biais d'enfants. L'Unicef m'a apporté encore plus que ça : j'ai pu faire une Validation d'Acquis et d'Expérience en BTS assistante manager ; j'ai aussi pu, en devenant Présidente du Comité départemental, réaliser en quelque sorte un rêve que je n'ai pas pu réaliser avant, créer mon entreprise ! J'ai monté une super équipe de bénévoles sur laquelle je peux compter, et je fais tout pour que le temps qu'ils consacrent à la cause des enfants soit convivial et enrichissant ! »

 

Hélène, 24 ans, étudiante en Master 2 Action Humanitaire internationale et ONG.
Stagiaire-bénévole à l'Unicef depuis 1 mois ½.
« Je me suis renseignée sur plusieurs asso, j'ai choisi l'Unicef, et je ne regrette pas ! Ici on me fait confiance, je touche à tout et on me donne des responsabilités ! Je ne suis pas sûre que ça aurait été le cas dans un stage en entreprise... »