Beslan : un centre de soutien, un an et demi après le drame

Publié le 26 mars 2006 | Modifié le 31 août 2015

Le centre de Beslan ouvre ses portes lundi 27 mars 2006. Antenne du centre de Vladikavkaz qui accueille déjà plusieurs centaines d’enfants et de parents toujours traumatisés par la tragédie de Beslan, il doit accueillir sur place, près de l’école de Beslan les survivants et leurs familles.

Grâce à l’appel lancé au grand public par la journaliste Florence Schaal en octobre 2005 avec la participation de Muriel Robin, Pierre Arditi, Patrick Poivre d’Arvor et Michel Leeb, l’UNICEF France a pu contribuer à hauteur de 150 000 euros à ce projet, permettant notamment de financer l’équipement du centre, la formation des professionnels et la prise en charge psychologique des familles.

Les fonds collectés ont également permis de financer des appareillages auditifs et des interventions chirurgicales contre la surdité à déjà plus d’une centaine d’enfants. Apportant de nouvelles prothèses auditives, Florence Schaal doit être à Beslan le 27 mars avec Carel de Rooy, le représentant de l’UNICEF pour la Fédération de Russie et le Bélarus (Biélorussie), afin d’assister à l’inauguration officielle du centre, aux côtés de Jean Cadet, ambassadeur de France en Russie et son épouse.

Ce centre permettra la prise en charge psychologique des parents et des proches d’enfants affectés. Selon le rapport statistique de l’Institut de recherches sociales d’Ossétie du Nord, 67,6% de la population adulte de Beslan est persuadée que la ville peut être la cible de nouveaux actes terroristes et 47% sont constamment inquiets pour leurs enfants et leurs proches. A ce stade, la famille ne peut pas jouer son rôle premier, elle ne peut fournir un environnement protecteur et curatif aux enfants.

L’UNICEF a décidé de concentrer son aide sur un soutien psychologique aux familles pour permettre un cycle complet de réhabilitation des écoliers. En soutenant la rénovation des locaux qui accueilleront l’antenne du centre de réhabilitation à Beslan, son équipement et la formation des spécialistes, l’UNICEF aménage une consultation familiale et une structure de réhabilitation à Beslan. A travers la double approche assurant la prise en charge des enfants à Vladikavkaz et des parents (avec les enfants) à Beslan, l’UNICEF va sans doute accroître l’efficacité de la cicatrisation socio-psychologique de la communauté de Beslan.

Le centre permettra d’apporter une aide à près de 4 000 personnes de façon directe ou indirecte à travers une combinaison de plusieurs activités : des séances de thérapie familiale, des activités de resocialisation destinées aux enfants et aux parents et également des sessions de formation pour le personnel du centre.

Soutenir nos actions