Bilan UNICEF France 2016 : 53,7 millions d’euros pour les programmes de l’UNICEF

Publié le 31 août 2017 | Modifié le 05 septembre 2017

Conflits qui s’éternisent et se complexifient, crises humanitaires, catastrophes naturelles… Les urgences sont nombreuses dans le monde et de plus en plus aiguës. 43 millions d’enfants du monde entier sont touchés dans plus de 60 pays. Malgré la multiplicité de ces crises humanitaires, l’UNICEF a pu améliorer la vie des enfants les plus vulnérables.
Découvrez le bilan de l’année 2016, avec notamment la contribution financière de l’UNICEF France à hauteur de 53,7 millions d’euros pour les programmes de terrain. Un record atteint grâce à la générosité de nos donateurs.

2016 a été une année douloureuse pour les enfants dans le monde, marquée par les crises et urgences humanitaires qui se multiplient, les conflits qui s’enlisent, et les catastrophes naturelles qui se déclenchent à cause du dérèglement climatique. Comme toujours, l’UNICEF a agi sans relâche pour répondre aux besoins essentiels de ces enfants et adolescents impactés. Ce travail a pu être possible grâce au soutien précieux de nos donateurs.
 

La contribution financière de l’UNICEF France parmi les plus importantes

L’UNICEF France continue de figurer parmi les Comités nationaux les plus contributeurs avec une contribution de 53,7 M€ en 2016 pour financer les programmes de l’UNICEF international, dont 5,3 millions au bénéfice des situations d’urgence.
Ce résultat satisfaisant, nous le devons à la générosité du public qui continue à nous soutenir avec fidélité et engagement.
 

Des ressources essentielles pour aider les enfants du monde

Ces ressources sont essentielles pour assurer la pérennité des programmes de l’UNICEF auprès de tous les enfants en danger. Que ce soient les donateurs, les philanthropes ou les entreprises, tout le monde contribue au fonctionnement de nos programmes humanitaires. Chaque don est précieux si l’on veut continuer à offrir un avenir meilleur aux enfants.
 

Les 7 grandes urgences en 2016

Plongés au cœur du conflit syrien ou des autres situations d’urgence humanitaire, exposés aux violences, privés d’éducation, de nourriture et de foyer, 43 millions d’enfants, dans 63 pays, sont en pleine détresse. L’UNICEF se mobilise pour eux, pendant et après la crise.
 « L’UNICEF est présent à chaque phase de l’urgence. Avant, en anticipant les besoins ; pendant, en gérant la crise ; et après, en aidant à reconstruire les infrastructures, notamment éducatives.
Pour un enfant, reprendre une vie normale passe par l’école », souligne Sébastien Lyon, directeur général de l’UNICEF France.
 
Voici un tour d’horizon des 7 urgences les plus marquantes de 2016 :
  • Crise des réfugiés et des migrants : fuyant la violence, mais aussi l’extrême pauvreté, les migrants sont ainsi de plus en plus nombreux à chercher refuge en Europe. Venues en majorité de Syrie, d’Afghanistan ou d’Irak, plus de 350 000 personnes ont rejoint le continent en 2016. C’est moins qu’en 2015 – 1 million –, mais la proportion d’enfants concernés, elle, s’alourdit…
  • Irak : dans ce pays, déjà épuisé par quatre décennies de conflits, d’insécurité et de négligence, 50 enfants sont enlevés chaque mois. Selon l’UNICEF, un enfant sur cinq, soit 3,6 millions, est en grave danger, et un sur trois a besoin d’une aide humanitaire.
  • Syrie : après six ans de guerre, près de 6 millions d’enfants dépendent de l’aide humanitaire. Un chiffre multiplié par douze depuis 2012.
  • Nigeria : enfants utilisés pour des attaques suicides – en majorité des filles –, enlèvements, déplacement de près de 2 millions de personnes, dont plus de 1 million d’enfants, malnutrition sévère, famine dans certaines zones, déscolarisation… L’horreur est encore montée d’un cran, au nord-est du Nigeria.
  • Yémen : après presque deux ans de conflit interne brutal, le Yémen, pays le plus pauvre de la péninsule arabique, est au bord du chaos et de la famine. Chaque jour, six enfants sont tués ou blessés, certains sur le chemin de l’école…
  • Soudan du Sud : depuis 2013, deux ans et demi après son indépendance, le Soudan du Sud est en proie à une guerre civile extrêmement violente, responsable de dizaines de milliers de morts, du déplacement de près de 3 millions de personnes et de l’enrôlement forcé de plus de 16 000 enfants.
  • Haïti : la pire tempête jamais vécue par le pays : le 4 octobre, l’ouragan Matthew frappait Haïti, laissant sur son passage maisons, infrastructures, écoles et réserves de nourriture dévastées, ainsi que 2 millions d’habitants, dont 900 000 enfants, complètement démunis.

Les chiffres clés de l’UNICEF France en 2016

L’UNICEF France remercie ses donateurs, ses partenaires et ses bénévoles, de leur mobilisation en faveur des enfants. C’est grâce à l’engagement de tous, y compris des personnalités, des sportifs, des entreprises et des collectivités, que nous faisons, chaque jour, avancer la cause des enfants dans le monde.
Un grand MERCI à vous !