Campagne de vaccination réussie en Irak

Publié le 30 septembre 2003 | Modifié le 04 janvier 2016

La semaine dernière, l'UNICEF et le ministère irakien de la Santé ont mené avec succès une campagne nationale de vaccination contre la polio. La campagne qui a duré cinq jours et couvert les 18 gouvernorats du pays, a permis de vacciner plus de 4 millions d'enfants irakiens. Les premières évaluations de la campagne révèlent ainsi que la campagne a touché 98% de la population ciblée : 4,2 millions d'enfants irakiens, âgés de moins de cinq ans. Ce très bon résultat a pu être obtenu grâce au dévouement de 14000 travailleurs de santé irakiens sur l'ensemble du territoire irakien.

L'Irak qui est maintenant déclarée libre de la polio pour les trois prochaines années, a connu sa dernière campagne d'envergure nationale. Les prochaines campagnes en automne 2003 et en 2004 seront menées cette fois à un échelon régional. Elles marqueront la fin de la campagne d'éradication de la polio en Irak.

Une présence en Irak depuis 1952
 
 Dans un pays où les enfants comptent pour presque la moitié de toute la population, l’UNICEF doit prendre l’initiative pour tenter de faire respecter les droits des enfants et des femmes.
C’est pourquoi l’UNICEF a élaboré une série de plans d’urgence pour répondre aux besoins humanitaires du peuple irakiens, et notamment ceux des enfants.

Alors que le peuple irakien traverse une période de grande incertitude, l’UNICEF espère encore que la crise actuelle pourra être réglée par des moyens pacifiques. L’UNICEF s’attache à améliorer la situation des enfants et des femmes en Irak depuis 1952 et mène des activités ininterrompues dans ce pays depuis 1983.

La situation de l’Iraq est unique à de nombreux égards. Les huit ans de guerre contre l’Iran dans les années 1980 et la guerre du Golfe en 1990 ont considérablement endommagé l’infrastructure de l’Iraq. Le pays fait l’objet depuis 12 ans de vastes sanctions imposées par les Nations Unies. Depuis 1996, un mécanisme a été mis en place afin d’atténuer l’impact de ces sanctions sur la population. Le Programme « pétrole contre nourriture », adopté par le Conseil de sécurité à la fin de l’année 1996, permet au Gouvernement iraquien de vendre du pétrole et d’acheter en échange des vivres à des fins humanitaires.

Ces efforts semblent avoir empêché la situation de se détériorer sur le plan humanitaire, sans toutefois avoir véritablement amélioré les conditions de vie de la plupart des Iraquiens. Cela est en partie dû au fait que les revenus n’ont que récemment suffi à entreprendre des réparations complètes.

L’UNICEF œuvre dans les domaines de la mobilisation axée sur les droits de l’homme, de l’éducation, de la santé, de la nutrition, de l’eau et de l’assainissement de l’environnement, de la protection des enfants et des droits des femmes.

Soutenir nos actions