Chine : les écoles écroulées !

Publié le 05 mai 2010 | Modifié le 04 janvier 2016

Une catastrophe pour l’avenir des enfants : 80% des bâtiments des écoles primaires et la moitié des bâtiments du secondaire du comté de Yushu ont été gravement endommagés par le séisme, selon les autorités locales.

Lorsque le séisme du 14 avril a frappé la localité isolée de Jiegu, à l'extrême ouest de la Chine, Sangqiuyixi, 13 ans, était en train de balayer le sol dans son lycée. Il a brisé la fenêtre et est parvenu à s'enfuir. « Il y avait de la poussière partout, se souvient-il. Je ne pouvais même pas voir les routes. » Peu après, le bâtiment abritant les classes ainsi qu'un autre édifice de l'école se sont effondrés.

Le tremblement de terre s'est produit à 8 heures du matin. Yushu est un comté vaste mais peu peuplé et la moitié des élèves de Jiegu sont des pensionnaires provenant de familles qui vivent à des heures des écoles. « Quand le tremblement de terre s'est produit, nous étions tous en train de manger dans le réfectoire de notre école, se souvient Dejiyongzang, un enseignant du secteur. Les élèves étaient horrifiés et se sont précipités dans la cour de récréation. »

 

29 corps dans les décombres

Dans l'école élémentaire n°3 Wanquan de Yushu, 4 des 7 bâtiments se sont effondrés. Au moins 29 corps ont été retrouvés dans les décombres. Mais les bénévoles se mobilisent pour installer de nouvelles salles de classe en préfabriqué. De nombreux volontaires, dans de nombreuses écoles, travaillent d'arrache-pied pour que les cours puissent reprendre.

Les autorités locales souhaitent que les élèves puissent retourner en classe au plus vite : des salles de classes improvisées naissent partout dans la zone touchée par le séisme. La nouvelle école de Yushu pour les orphelins a déjà rouvert le 17 avril, seulement 3 jours après le séisme.

 

Envoyer des fournitures !

Outre l'aide apportée par le gouvernement chinois, l'Unicef est en train d'expédier des tentes scolaires, des kits de fournitures et des groupes électrogènes dans la zone sinistrée. Mais aussi des vêtements chauds et des couvertures pour les élèves.

L'Unicef collabore également avec le Comité national chinois de travail pour les femmes et les enfants pour mettre en place des « Espaces amis des enfants » où les jeunes rescapés du tremblement de terre peuvent recevoir une aide psychosociale dans un environnement protecteur.

Soutenir nos actions