COVID-19 : une double peine pour des millions d'enfants

Publié le 19 avril 2020

UNICEF au Moyen-Orient et en Afrique du Nord lance un appel de 93 millions de dollars pour aider les enfants de la région.

Amman/Paris, le 20 avril 2020 - L'épidémie du COVID-19 continue de se propager dans toute la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord avec plus de 105 419 cas et 5 699 décès associés. L'Iran a enregistré le plus grand nombre de cas parmi tous les pays de la région, avec près de 80 % du total des cas dans la région.

« La région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord compte le plus grand nombre d'enfants dans le besoin au monde en raison des conflits et des guerres en cours. Elle a les taux de chômage les plus élevés parmi les jeunes alors que près de la moitié des enfants de la région vivent dans une pauvreté multidimensionnelle, privés de services de base tels que l'éducation, le logement, la nutrition, les soins de santé, l'eau potable, l'assainissement et l'accès à l'information », a déclaré Ted Chaiban, directeur régional d’UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. « La combinaison de l'absence ou de l'inadéquation des services de base, d'années de conflit, de la pauvreté, des privations et maintenant du COVID-19 frappe de plein fouet les enfants vulnérables, rendant leur vie déjà difficile tout simplement insupportable. Plus tout cela perdurera, plus l'impact sera profond, en particulier sur les enfants », a-t-il ajouté.

Tous les enfants sont touchés psychologiquement

La région abrite près de 25 millions d'enfants dans le besoin, y compris des réfugiés et des personnes déplacées à l'intérieur du pays. La majorité d'entre eux ont été déracinés en raison des conflits armés et des guerres en Syrie, au Yémen, au Soudan, dans l'État de Palestine, en Irak et en Libye. L'UNESCWA (la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l'Asie occidentale) estime que 1,7 million d'emplois seraient perdus en 2020 en raison de la fermeture de la plupart des entreprises, de la suspension des salaires et du blocage quasi total des marchés. Cette situation devrait accroître la pauvreté de 8 millions de personnes supplémentaires dans la région. UNICEF estime que près de la moitié d'entre elles représentent des enfants. Si elles ne sont pas soutenues par les systèmes et programmes nationaux de protection sociale, les familles n'auront d'autre choix que de recourir au travail des enfants, au mariage précoce et à l'abandon scolaire pour survivre.

« Même si nous avons la chance de ne pas avoir beaucoup de cas chez les enfants, il est évident que la pandémie touche directement les enfants. De nombreuses familles de la région s'appauvrissent déjà en raison de la perte d'emplois, notamment celles qui sont rémunérées au jour le jour. Les familles ont du mal à se procurer de la nourriture en raison des mesures d'endiguement. En outre, on peut annoncer que tous les enfants de la région sont psychologiquement affectés par le choc du confinement, de l'absence d'école, de l'impossibilité de faire du sport en plein air ou de rencontrer leurs amis », explique Ted Chaiban.

Les plus grandes opérations humanitaires du monde

UNICEF travaille avec un vaste réseau de partenaires 24 heures sur 24, dans tous les pays de la région, pour soutenir les efforts de lutte contre le COVID-19. Main dans la main, UNICEF entreprend certaines des plus grandes opérations humanitaires du monde, notamment en Syrie et au Yémen.

  • Dans toute la région, UNICEF travaille avec des partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux pour atteindre et faire participer les enfants, les adolescents, les jeunes et leurs familles grâce à des informations et des communications actualisées sur les pratiques permettant de réduire les risques d'infection, de maintenir la santé et le bien-être mental, physique et émotionnel et de prévenir la stigmatisation des personnes infectées. Au cours des dernières semaines, nous avons touché près de 22 millions de personnes par le biais de la télévision, de la radio et des journaux, tandis que plus de 7 millions de personnes ont été touchées par les plateformes numériques.
  • Malgré la fermeture des frontières et de l'espace aérien et la perturbation des services aériens dans le monde et dans la région, UNICEF a livré jusqu'à présent près de 1,6 million d'unités de fournitures dans toute la région, notamment par le biais d'achats sur le marché local pour soutenir les économies touchées. Cela comprend le soutien aux ministères de la santé et aux travailleurs de la santé en première ligne pour la livraison de fournitures médicales et sanitaires essentielles, notamment des équipements de protection individuelle tels que des masques chirurgicaux, des blouses, des gants et des lunettes, des kits de test COVID-19, des produits d'hygiène, des thermomètres et la formation des travailleurs de la santé à la prévention des infections.
  • Travailler avec des partenaires locaux pour entretenir et réparer les réseaux, les pompes et les systèmes d'approvisionnement en eau afin de fournir de l'eau courante salubre aux communautés de toute la région, ce qui est essentiel pour mettre l'eau à la disposition des communautés afin de soutenir les pratiques d'hygiène. En outre, UNICEF fournit de l'eau, des installations sanitaires et des fournitures d'hygiène, notamment de l'eau potable, des barres de savon, du savon liquide, du shampoing, des détergents, des jerricans et des désinfectants pour les mains.
  • Environ 110 millions d'enfants dans la région sont maintenant à la maison et ne vont pas à l'école. UNICEF soutient les efforts des ministères de l'éducation pour assurer la continuité de l'apprentissage par le biais de programmes d'enseignement à distance et met en place des mécanismes et des outils pour permettre aux écoliers d'apprendre, notamment en mettant à disposition du matériel à la radio, à la télévision et sur des plateformes en ligne, ainsi que des copies imprimées pour les communautés vulnérables.
  • Fournir aux parents et aux personnes qui s'occupent des enfants - lorsqu'ils restent à la maison avec eux - des outils sur les activités extrascolaires et récréatives pour surmonter une partie de l'impact psychologique du confinement.
  • Dans le cadre des efforts mondiaux de lutte contre ce qui est devenu une « infox-démie », notamment les fausses nouvelles et les informations inexactes, UNICEF fournit des documents de sensibilisation imprimés à ses programmes d'aide humanitaire et diffuse des informations à la radio et à la télévision. Elle a lancé une campagne numérique à grande échelle sur les médias sociaux avec des informations en arabe et dans d'autres langues locales.

Dans le cadre de l'appel mondial d’UNICEF pour l'action humanitaire en faveur des enfants, UNICEF dans la région MENA lance aujourd'hui un appel de 92,4 millions de dollars US pour pouvoir poursuivre ses activités d'intervention dans toute la région afin de soutenir la lutte contre le COVID-19.