Foune et Wassa : deux bébés sauvés de la polio grâce à un simple vaccin

Publié le 09 mai 2018 | Modifié le 09 mai 2018

Le taux de mortalité infantile est élevé au Mali, mais l’UNICEF agit pour sauver chaque enfant en lançant des campagnes de vaccination qui rencontrent de plus en plus de succès.

Le jour où Wassa et Foune sont venues au monde, il faisait 45° à Bougouni, au sud du Mali. C’est dans de telles conditions que les réfrigérateurs pour vaccins fournis par l’UNICEF sont d’une grande utilité. Les jumelles ont pu sans difficulté être vaccinées contre la polio à leur naissance, leur assurant une meilleure protection contre cette maladie qui attaque le système nerveux et qui touche particulièrement les enfants de moins de cinq ans.

Pour leur mère, Fatoumata Coulibaly, les campagnes de vaccination menées par l’UNICEF ont marqué un tournant radical, car ses cinq enfants sont beaucoup moins vulnérables aux maladies. La polio, la tuberculose, la fièvre jaune, la rougeole, la diphtérie, le tétanos et l’hépatite B sont autant de maux qu’elle n’a plus à redouter. Sa seule ambition désormais est que ses filles restent en bonne santé et qu’elles puissent bénéficier d’une éducation en allant à l’école.

Assa Sidibé, la sage-femme qui s’est occupée de la naissance de Wassa et Foune, est elle aussi ravie de voir de plus en plus d’enfants être vaccinés. « Quand on voit qu’un enfant ne parvient pas à marcher à cause de la polio, c’est vraiment douloureux car on aurait pu le protéger, explique-t-elle. Aujourd’hui, les mères comprennent beaucoup mieux pourquoi il est si important de vacciner les enfants. »