Gaza : l’école pour tous

Publié le 14 octobre 2009 | Modifié le 05 janvier 2016

L’éducation des enfants est une priorité de l’UNICEF dans les Territoires palestiniens.

280 écoles détruites ou endommagées durant des opérations militaires n’ont toujours pas pu être reconstruites. Le blocus israélien empêche en effet l’approvisionnement des Territoires palestiniens en ciment et autres matériaux. Et depuis 2007, ce blocus a d’autres conséquences sur le quotidien des élèves : les enfants font face à une pénurie de matériel scolaire de base, des cahiers jusqu’aux craies pour le tableau noir.

Avant même les derniers dommages dus au conflit israélo-palestinien, 85% des écoles à Gaza fonctionnaient par roulement. Les écoles étant surchargées, une partie des élèves suit ainsi les cours le matin, une autre partie l’après-midi. Des leçons forcément plus courtes, un enseignement malheureusement allégé.
Dans la zone est de Jérusalem, moins de la moitié des 90 000 enfants de 5 à 18 ans ont trouvé une place dans une salle de classe municipale. Et de nombreux étudiants palestiniens acceptés dans des universités à l’étranger pour poursuivre leurs cursus n’ont pas pu quitter le territoire palestinien.

Dans cette région, de nombreux enfants sont également obligés de travailler pour aider leurs familles. On estime aujourd’hui que 5 000 enfants n’ont pas assez d’argent pour aller à l’école dans les Territoires palestiniens.

« Ecoles amies des enfants »

L’UNICEF travaille avec ses partenaires sur le terrain pour développer, entre autres, les « écoles amies des enfants ». Des établissements sûrs, efficaces, avec des professeurs formés. 100 écoles de Cisjordanie et 50 à Gaza sont pour l’instant concernées par le développement de cette approche éducative de qualité.  L’Unicef se mobilise également pour la formation des enseignants dans les Territoires palestiniens et distribue des kits éducatifs pour pallier le manque de matériel scolaire.

En savoir plus

De l’eau potable dans les écoles

L’UNICEF œuvre aussi à Gaza pour apporter de l’eau potable dans 66 écoles pour 50 000 élèves. Des systèmes d’assainissement ont également été réparés ou mis en place dans 23 écoles de Cisjordanie. L’assainissement et l’accès à l’eau potable posent un vrai problème dans les Territoires palestiniens : le réseau souterrain menace de s’effondrer à chaque instant. Et les eaux utilisées par les familles présentent des niveaux de nitrates très élevés.
 

Soutenir nos actions