À Gaza, les enfants toujours sous le choc des récentes violences

Publié le 08 juin 2021

La situation humanitaire dans la bande de Gaza est désastreuse. Les enfants de Gaza ont été ébranlés par l'escalade violente du conflit entre la Palestine et Israël en mai 2021. Des vies ont été perdues et des familles brisées, avec des effets dévastateurs sur les enfants.

Être un enfant dans la bande de Gaza a toujours été extrêmement difficile, même avant la récente escalade des violences. Pour certains enfants et adolescents, c’est le quatrième conflit qu’ils ont eu à subir depuis leur naissance.

 

Le 17 mai 2021, un enfant se tient devant sa maison détruite à Gaza.

 

Aucun endroit n'est sûr pour les enfants à Gaza

Dans tout conflit, ce sont les enfants qui en pâtissent en premier. Maisons, quartiers, familles, amis… certains ont tout perdu et d’autres ont dû fuir pour sauver ce qu’il reste de précieux : leur propre vie. Plus de 72 000 personnes ont été déplacées et près de la moitié sont des enfants. 52 000 personnes ont dû être hébergées dans 48 écoles.

 

Un garçon palestinien avec son jeune frère et sa sœur inspectent leur maison qui a été détruite lors d'un bombardement à Gaza.

 

La santé mentale des enfants à bout de souffle

L’exposition continue à la violence a un impact significatif sur la santé mentale des enfants. Avant cette escalade, 1 enfant sur 3 à Gaza avait déjà besoin d'un soutien psychosocial en raison d’un traumatisme lié au conflit. Aujourd’hui, le nombre d'enfants présentant des symptômes de détresse psychosociale a grandement augmenté.

 

Une jeune fille palestinienne tient sa poupée alors qu'elle déménage dans une école de l'UNRWA utilisée comme abri à Beit Hanoun, au nord de la bande de Gaza.

 

UNICEF est sur le terrain pour soutenir les besoins humanitaires en fournissant de l'eau, des fournitures médicales et un soutien psychosocial aux enfants et aux familles.