Grace Lussi, 10 ans, témoigne : « Ils ont découpé ma mère avec une machette »

Publié le 30 mai 2018 | Modifié le 30 mai 2018

En République démocratique du Congo, les enfants sont directement touchés par de violents conflits qui brisent leurs rêves et les privent d’un avenir.

Armés de machettes, des miliciens sillonnent régulièrement la province d’Ituri, en République démocratique du Congo. Ce qu’ils découpent, ce sont des femmes et des enfants. Grace Lussi, 10 ans, les a vus arriver et a tenté de fuir avec sa famille. « Ils sont venus brûler notre village et nous avons dû courir pour survivre, se souvient-elle. Mais nous avons rencontré d’autres combattants sur la route. »

Ces hommes armés ont voulu extorquer de l’argent à ces villageois aux maisons incendiées. Aucun d’entre eux n’avait les moyens de donner quoi que ce soit aux miliciens. Grace Lussi a alors été le témoin d’actes atroces. « Ils nous ont demandé de nous asseoir et ensuite ils ont commencé à découper ma mère avec une machette. » Des villageois de tous les âges ont connu ce sort terrible. Et ce fut finalement le tour de Grace Lussi.

Les miliciens lui ont coupé le bras gauche et l’ont laissée pour morte.

Ce n’est que le lendemain que des villageois qui étaient parvenus à se cacher ont retrouvé les victimes du carnage, dont Grace Lussi. La fillette respirait à peine, mais elle a été emmenée d’urgence à l’hôpital le plus proche. C’est là qu’elle a retrouvé son père, lui aussi victime de l’attaque à la machette.

Après leur séjour à l’hôpital, Grace Lussi et son père n’ont pas voulu retourner vers les ruines calcinées de leur village. Ils ont cheminé jusqu’à un camp de déplacés situé à Bunia. Grace Lussi y suit des cours dans une école financée par l’UNICEF. Elle tente tant que faire se peut de reprendre une vie normale. Elle s’est fait de nouveaux amis, mais son bras amputé est un rappel permanent de ce qu’elle a subi.

« Je suis contente d’aller à l’école et tout le monde est gentil avec moi, confie-t-elle timidement. Mais ma maman me manque. J’essaie de me souvenir d’elle heureuse et souriante, mais certains jours, c’est difficile. »

Il suffit de 20€ pour fournir 80 ardoises à des écoliers. Faites un don pour aider Grace Lussi et les enfants de République démocratique du Congo à avoir un avenir.

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions