Haïti : après la tempête l'urgence continue

Publié le 30 septembre 2004 | Modifié le 04 janvier 2016

Près de 300 000 personnes, dont la moitié sont des enfants, ont été affectées par la tempête tropicale Jeanne dans la région des Gonaives et d’autres parties du nord ouest et du centre haïtien. Au moins 200 000 personnes, dont 30 000 enfants de moins de cinq ans et 8000 femmes enceintes et allaitantes, sont aujourd’hui exposées aux risques de maladies, d’épidémies, et de faim.
Voici, à travers quelques chiffres, le sombre tableau d’Haïti après la tempête. Pour répondre à ces défis, les équipes de l’UNICEF sont mobilisées sur tous les fronts. Après la première phase d’urgence et l’aide déjà allouée aux victimes juste après la tempête (distributions de nourriture thérapeutique pour les enfants de moins de cinq ans, de toile plastique pour les abris, d’eau potable et d’ustensiles de cuisine), 10 points de distribution de matériels de secours, 6 dans la ville de Gonaive et 4 en périphérie, doivent être opérationnels dans les 10 jours. Quatre d’entre eux sont déjà actifs à Praville, Bienac, l’Eglise catholique du Poteau et Saint Vincent.

Une mission d’évaluation des besoins médicaux avec l’UNICEF, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le ministère de la Santé s’est rendue dans le plus grand hôpital de Gonaives et 4 centres de santé de la ville qui compte 200 000 habitants. L’hôpital de 152 lits, qui assurait 2000 consultations et 500 accouchements par mois, a été dévasté par les coulées de boue. Son nettoyage est en cours. En attendant qu’il puisse rouvrir ses portes, l’UNICEF a distribué du matériel d’obstétrique, des désinfectants et un équipement de chaîne de froid aux quatre dispensaires qui sont opérationnels aujourd’hui. Par ailleurs, 20 000 doses de vaccins contre la diphtérie et le tétanos ont été acheminées par l’UNICEF, tandis que le matériel pour les vaccinations courantes arrivera par bateau demain à Gonaives.
Le 26 septembre, des camions-citernes avaient approvisionné en eau 10 000 personnes pour deux jours. Des kits d’hygiène donnés par l’UNICEF sont distribués par Caritas à 800 familles et 800 kits supplémentaires le seront dans les jours qui viennent.
Le système scolaire est aussi complètement paralysé. Gonaives comptait 393 écoles primaires et 54 écoles secondaires pour 85 000 étudiants. Selon les résultats de l’évaluation rapide menée par l’UNICEF avec le ministère de l’Education, 10% des écoles ont été entièrement détruites et les équipements scolaires démolis. Une évaluation plus approfondie des besoins est donc nécessaire pour permettre aux enfants de retrouver, au plus vite, les bancs de l’école.

Afin de répondre à cette urgence, l’UNICEF a renforcé ses équipes, envoyé du matériel de secours et lancé un appel d’urgence aux donateurs.

Soutenir nos actions