Haïti : l'UNICEF France apporte une aide d'urgence de 115 000 euros

Publié le 11 octobre 2004 | Modifié le 31 août 2015

« Ce financement permettra de fournir 500 000 sachets pour purifier l’eau et de rétablir l’accès à l’eau potable et les infrastructures sanitaires dans les écoles et dispensaires de la région qui compte 250 000 habitants » a déclaré Jacques Hintzy, président de l’UNICEF France.

En effet, les catastrophes de ce type, en endommageant les structures sanitaires, exposent une population déjà très vulnérable au risque de maladies infectieuses (notamment typhoïde et choléra). L’accès à l’eau potable et la remise en état des circuits d’assainissement (latrines, évacuation des eaux usées) dans les centres de santé et dans les écoles vise donc à prévenir le développement d’épidémies.

80% des habitants de la région ont été affectés par les inondations et, au sein des 80 000 familles qui se retrouvent sans abri, on compte environ 98 000 enfants de moins de 18 ans. Les habitations, les écoles et les centres de santé ont été très endommagés ou détruits. La première priorité pour l’UNICEF a été de fournir des abris, des biscuits et des farines hautement protéinés aux jeunes enfants, des sels de réhydratation, des kits d’hygiène et des ustensiles de cuisine aux familles. Deux grandes tentes-écoles ont été montées pour que les équipes médicales de Gonaïves puissent y travailler.

Enfin, l’UNICEF envoie des équipes pluridisciplinaires en santé, nutrition, éducation et protection afin d’évaluer les nouveaux besoins, en particulier en matière de soutien psychologique pour des enfants et des familles déjà traumatisés par les violences qui avaient ravagé le pays il y a quelques mois.

Soutenir nos actions