L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
© UNICEF/UN0464417/El Baba

Israël-Palestine : les enfants ne doivent pas être pris pour cible !

À la suite des récentes escalades et tensions, la crise dans laquelle est plongée la Palestine et Israël a des conséquences alarmantes pour les enfants. Sur place,  UNICEF est mobilisé pour fournir de l’eau, des soins de santé et un soutien psychologique, mais plus que tout, les enfants de Palestine et d’Israël ont besoin de paix.

“Les explosions près de notre maison nous terrifient, on ne sait pas si on va survivre ou mourir.

Quand je vois tout ça, je pleure littéralement tous les jours en me demandant pourquoi est- ce qu’on mérite ça ?

Vous voyez tous les enfants autour de moi, ce sont juste des enfants.

Pourquoi leur renvoyer un missile et les tuer ? Qu’avons-nous fait pour vivre ça ?”
Nadine

« Quand je vois tout ça, je pleure littéralement tous les jours en me demandant pourquoi est- ce qu’on mérite ça ? Vous voyez tous les enfants autour de moi, ce sont juste des enfants. Pourquoi leur renvoyer un missile et les tuer ? Qu’avons-nous fait pour vivre ça ? » se confie en pleure Nadine, une jeune palestinienne âgée à peine de 10 ans, après que des frappes aériennes aient détruit la maison de son voisin, tuant 8 enfants et 2 femmes.

Les enfants, premières victimes du conflit

Depuis plus d’une semaine, l’escalade entre les forces israéliennes et palestiniennes dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, a eu des conséquences alarmantes sur les enfants et leurs familles qui n’ont pas d’endroit sûr où se réfugier.

Les enfants sont sous le choc des bombardements qu’ils ont entendu, traumatisés par la violence qu’ils ont vécu et apeurés par les bombardements. À Gaza, au moins 60 enfants ont été tués et 444 autres ont été blessés en moins de 10 joursPrès de 30 000 enfants ont été déplacés. Selon nos estimations, 250 000 enfants ont besoin en urgence de services de santé mentale et de protection. Quelque 48 écoles – dont la plupart sont gérées par l’UNRWA (L’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient) – ont été utilisées comme abris d’urgence pour les familles qui cherchent à fuir la violence. Deux enfants israéliens ont été tués et cinq autres blessés.

On 17 May 2021, a Palestinian girl and boy salvage items from inside their damaged home after being targeted in Gaza City. In a statement issued in New York on 18 May 2021, UNICEF Executive Director Henrietta Fore said “Gaza’s one million children are reeling from the mounting consequences of violent conflict with nowhere safe to turn. Lives have been lost, and families shattered. “In Gaza, at least 60 children have been killed and another 444 have been injured in less than 10 days. Nearly 30,000 children have been displaced. An estimated 250,000 children need mental health and protection services. At least four health facilities and 40 schools have been damaged. Some 48 schools – most of them run by UNRWA – are being used as emergency shelters for families seeking refuge from the violence. “The already weakened water and sanitation systems have been further compromised as a result of this latest escalation. Essential infrastructure – including groundwater wells and reservoirs, desalination and wastewater plants, water delivery networks and pumping stations – have sustained significant damage. We estimate that 325,000 people need emergency water and sanitation services, without which they are more likely to contract potentially deadly infectious diseases. “Electricity output across Gaza has dropped by roughly 60 per cent, leaving hospitals increasingly dependent on generators for the provision of essential healthcare services. These generators require significant amounts of fuel to function. Any reduction in health care capacity could also jeopardize treatment for those with COVID-19. “UNICEF is calling for the immediate cessation of hostilities on humanitarian grounds to allow the entry of staff and essential supplies, including fuel, medical items, first-aid kits and COVID-19 vaccines. We are also calling for the establishment of humanitarian corridors so that we can deliver these supplies safely, so that families can reunite and acc

Les équipes d’UNICEF mobilisées

UNICEF soutient la réparation d’urgence des infrastructures d’eau et d’assainissement et a mis en place des tablettes de purification d’eau d’urgence, 12 réservoirs d’urgence et 15 000 jerricans à disposition des partenaires pour atteindre 20 000 personnes en Palestine et leur permettre d’avoir accès à l’eau. UNICEF a également équipé l’entrepôt du Service des eaux des municipalités côtières de Gaza avec des pièces de rechange pour l’eau et les eaux usées pour entreprendre les réparations des réseaux endommagés.

UNICEF a libéré des médicaments et d’autres fournitures médicales au Ministère de la santé à Gaza suffisantes pour 72 000 personnes. Ces fournitures permettront d’assurer la continuité des services de santé maternelle, néonatale et infantile et le traitement des blessés. D’autres fournitures seront libérées dans les heures à venir. UNICEF France a débloqué 300 000 euros de son fonds d’urgence pour la Palestine.

Sur place, nos équipes travaillent avec le Ministère palestinien du Développement social et ses partenaires de protection de l’enfance pour fournir les premiers secours psychosociaux aux enfants et une assistance juridique aux enfants détenus à Jérusalem-Est et assurer un suivi des soins même à distance via des plateformes en ligne.

UNICEF demande un accès humanitaire d’urgence

La cessation des hostilités est indispensable pour permettre l’entrée du personnel ainsi que le matériel essentiel (fournitures médicales, kits de premiers secours, vaccins Covid-19). Nous demandons la mise en place de couloirs humanitaires afin que nous puissions livrer ces fournitures en toute sécurité, que les familles puissent accéder aux services essentiels et que les blessés puissent être évacués.

Ces enfants méritent de vivre en paix

On 13 May 2021, a soft toy is seen in the rubble of a destroyed house in Beit Hanoun. Hundreds of families in the Gaza Strip fled their houses due to the escalation. In a statement issued in New York on 18 May 2021, UNICEF Executive Director Henrietta Fore said “Gaza’s one million children are reeling from the mounting consequences of violent conflict with nowhere safe to turn. Lives have been lost, and families shattered. “In Gaza, at least 60 children have been killed and another 444 have been injured in less than 10 days. Nearly 30,000 children have been displaced. An estimated 250,000 children need mental health and protection services. At least four health facilities and 40 schools have been damaged. Some 48 schools – most of them run by UNRWA – are being used as emergency shelters for families seeking refuge from the violence. “The already weakened water and sanitation systems have been further compromised as a result of this latest escalation. Essential infrastructure – including groundwater wells and reservoirs, desalination and wastewater plants, water delivery networks and pumping stations – have sustained significant damage. We estimate that 325,000 people need emergency water and sanitation services, without which they are more likely to contract potentially deadly infectious diseases. “Electricity output across Gaza has dropped by roughly 60 per cent, leaving hospitals increasingly dependent on generators for the provision of essential healthcare services. These generators require significant amounts of fuel to function. Any reduction in health care capacity could also jeopardize treatment for those with COVID-19. “UNICEF is calling for the immediate cessation of hostilities on humanitarian grounds to allow the entry of staff and essential supplies, including fuel, medical items, first-aid kits and COVID-19 vaccines. We are also calling for the establishment of humanitarian corridors so that we can deliver these supplies s