L’Indonésie secouée par un séisme

Publié le 01 octobre 2009 | Modifié le 28 décembre 2015

7,6 sur l’échelle de Richter. Déjà 464 morts répertoriés. Le séisme qui a touché l’Indonésie mercredi a mis des dizaines de milliers de personnes à la rue.

Le tremblement de terre a frappé durement l’île indonésienne de Sumatra. Le nombre de morts répertoriés devraient encore augmenter rapidement dans les prochaines heures. Un tiers des personnes affectées par ce séisme sont des enfants. Il y a urgence pour eux.

Des milliers de personnes coincées

Le séisme a dévasté la capitale de l’ouest Sumatra, Padang, et ses environs. 1,4 million de personnes peuplent les districts les plus touchés. Le lendemain du premier séisme, un deuxième tremblement de terre a été enregistré, d’une magnitude de 7,2 sur l’échelle de Richter. Les hôpitaux de la région n’ont pas réussi à faire face à l’afflux de blessés, dont le nombre est estimé, pour l’instant, à 20 000.
Des milliers de personnes sont encore coincées aujourd’hui dans les décombres, dans les immeubles endommagés.

Aide d’urgence

Il faut apporter des secours au plus vite aux populations. Leur permettre un accès à l’eau potable et fournir un toit à ceux qui ont perdu leur abri à cause du séisme. Les enfants courent aujourd’hui le risque de contracter des maladies diarrhéiques, des infections respiratoires et des maladies comme la rougeole, le tétanos ou la polio qui pourraient être évitées grâce aux vaccins.

L’Unicef, présent en Indonésie depuis 1948, a d’ores et déjà déployé du personnel sur le terrain pour évaluer les besoins des populations victimes du séisme. Objectif : protéger et aider au plus vite les enfants et leurs familles, en leur fournissant notamment des abris, de l’eau potable, des kits d’hygiène.

L’Indonésie est un pays déjà meurtri par les catastrophes naturelles. En 2004, il a été touché par un violent tsunami, qui avait tué plus de 130 000 personnes.

Soutenir nos actions