L’Unicef France envoie 500 000 € et lance un appel aux dons pour les opérations en Birmanie

Publié le 06 mai 2008 | Modifié le 31 août 2015

Alors que 130 personnes d’Unicef Birmanie délivrent les premiers secours d’urgence et poursuivent leurs évaluations sur place, l’Unicef-France débloque 500 000 euros et lance un appel aux dons pour renforcer les opérations dans les régions sinistrées. Le 2 mai, le cyclone Nargis a ravagé les régions proches du delta de l’Irrawaddy et de Rangoon.

Les premières évaluations menées par l’Unicef et ses partenaires à Rangoon et dans la région de l’Irrawaddy, en particulier à Laputta, l’une des villes les plus touchées, montrent que les besoins essentiels portent sur l’accès à l’eau ainsi que sur des secours non alimentaires : matériel pour s’abriter, moyens d’assainissement, médicaments essentiels, moustiquaires.

« Le temps joue un rôle essentiel, a déclaré Ann Veneman, la directrice générale de l’Unicef. L'Unicef avait prépositionné des secours d'urgence, que nos équipes distribuent dans le pays aussi vite que possible. Un appui humain et des moyens matériels supplémentaires sont en cours d’acheminement ».

Parmi les secours d'urgence actuellement distribués, on trouve des pastilles pour purifier l’eau, du chlore, des solutions de réhydratation orale, des bâches plastique et des kits familiaux (matériel de cuisine et d’hygiène, jerricans). L’installation de latrines séparées dans les sites d’installation des personnes déplacées est une autre priorité. Par ailleurs, l’Unicef porte une attention particulière aux orphelins et aux enfants qui ont été séparés de leur famille par la catastrophe.

Avec ses partenaires, les agences onusiennes, les ONG nationales et internationales, l’Unicef, qui compte 131 employés en Birmanie, travaille en collaboration avec le gouvernement pour répondre le plus rapidement et le plus efficacement possible à la crise.

Pour soutenir cet effort destiné à secourir les enfants et leurs familles dans les zones affectées, l’Unicef France a d’ores et déjà débloqué un financement de 500 000 € et appelle ses donateurs à se mobiliser.

La Birmanie (Myanmar) a été frappée par le cyclone Nargis vendredi 2 mai. Le cyclone a dévasté l’Irrawaddy, Rangoon et Bago, et a affecté dans une moindre mesure les régions de Mon et Kayin. La région de l’Irrawaddy est la plus touchée : 8 villes comptent de 75 à 95% de population sinistrée. De source non officielle, on estime à plus d’un million le nombre de personnes affectées et à des milliers celui des déplacés. Le cyclone a abattu des maisons, des câbles électriques, des arbres qui ont entravé les voies de circulation. Les populations déplacées se sont réfugiées dans les structures qui tiennent encore debout, comme les écoles, les monastères, les abris communautaires.

Soutenir nos actions