L’UNICEF lance un appel de fonds pour la Géorgie

Publié le 18 août 2008 | Modifié le 11 janvier 2016

L’UNICEF réclame 6,5 millions $ (4,4 millions €) pour faire face à la crise, qui a déplacé près de 130.000 personnes dans le pays, principalement des femmes et des enfants. Parmi l’assistance et les secours apportés : eau potable, trousses d’urgence, fournitures scolaires, soutien psychosocial.

Le conflit armé qui a débuté le 7 août a déplacé 128 000 personnes, dont près de 40% sont des enfants de moins de 16 ans. Certains déplacés ont trouvé refuge auprès de leurs familles ou de leurs amis, mais un grand nombre a rejoint des sites d’accueil provisoire, principalement à Tbilissi, la capitale de la Georgie. 45 000 personnes ainsi ont fui la ville de Gori pour rejoindre Tbilissi.

De plus, 30 000 personnes ont trouvé refuge côté russe, principalement en Ossétie du Nord : 51 centres d’accueil existent pour ces déplacés, dont 80% sont des femmes et des enfants.

A ce jour les agences des Nations unies n’ont pas d’accès en Ossétie du Sud.

Pour la Georgie, les Nations unies estiment à 59,6 millions $ (40,4 millions €) l’assistance d’urgence dont la population a besoin. Les activités de l’Unicef représentent 6,5 millions $ (4,4 millions €) et correspondent aux domaines suivants :

  • Fournir de l’eau potable et des moyens d’assainissement. La réponse en matière d’eau et d’assainissement comporte la mise en place d’un système d’approvisionnement en eau par camions citernes et par bouteilles, la distribution de tablettes de purification d’eau, la fourniture de kits d’hygiène, l’installation ou la restauration de latrines et de moyens d’assainissement.
  • Prendre en charge la santé et la nutrition. L’UNICEF prend en charge la supplémentation alimentaire pour les mères et les enfants, en lien avec le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’Organisation mondial de la santé (OMS). L’UNICEF distribue aussi des kits familiaux et des trousses de santé d’urgence.
  • Remettre les écoles sur pied et distribuer des fournitures. L’UNICEF distribue des fournitures et du matériel scolaires (du simple cahier au tableau noir). L’Unicef vise la réhabilitation des écoles et des jardins d’enfants, et distribue des tentes scolaires en attendant (la rentrée est prévue pour septembre). L’UNICEF prévoit aussi une formation pour les enseignants.
  • Assurer un soutien psychosocial pour les déplacés. L’UNICEF installe des cellules de soutien psychosocial pour les personnes déplacées, avec fourniture de matériel et formation du personnel. Une sensibilisation au danger des mines fait également partie du programme.

Soutenir nos actions