L’UNICEF rend hommage à Willy Ronis

Publié le 25 mars 2010 | Modifié le 23 décembre 2015

« C’était un brave type et il était bon photographe. »

Willy Ronis, représentant de la photographie dite “humaniste” -  comme Robert Doisneau et Henri Cartier Bresson - a fait don du capital d’un contrat d'assurance-vie au bénéfice des enfants les plus démunis. 

Décédé en septembre dernier à l’âge de  99 ans, il prolonge ainsi son soutien pour les droits des enfants.

Dans une interview accordée au Figaro, le photographe répondait à Valérie Duponchelle :
- Qu’aimeriez- vous que l’on dise de vous ?
- Willy Ronis : C’était un brave type et il était bon photographe.
 
Nous ajouterons qu’il était d’une grande générosité. Ce geste admirable va permettre le financement d’écoles, l’achat de fournitures, de kits urgence.

Un photographe célèbre

Willy Ronis a publié de nombreux reportages en noir et blanc dans la presse, en particulier dans le magazine Regards. Les photos de Willy Ronis sont marquées par une composition soignée, une grande maîtrise de la lumière héritée de son goût pour la peinture hollandaise.

Plusieurs de ses clichés sont devenus des icônes, comme son petit garçon courant dans les rues de Paris une baguette de pain sous le bras.

L’Unicef tient à rendre hommage à cet artiste pour sa générosité. Ce geste illustre la possibilité pour tous de soutenir notre combat pour les droits des enfants et de leur offrir un avenir en héritage.

Pour en savoir plus...

En savoir plus

Une assurance vie de 30 000 € permet de reconstruire 3 écoles pour des centaines d’enfants.

Cliquez ici pour découvrir l'assurance-vie en faveur de l'Unicef.

Soutenir nos actions