La Fondation L’OCCITANE engagée auprès de l'UNICEF pour l’éducation des filles et des adolescentes

Publié le 24 janvier 2022

Dans le cadre de ses actions en faveur de l’indépendance des femmes au Burkina Faso, la Fondation L’OCCITANE soutient depuis 2017 des projets d’éducation de l'UNICEF dans ce pays. Ces projets ont pour but de favoriser, entre autres, la réussite scolaire de plus de 1 300 filles dans la région du Centre-Ouest du Burkina Faso. 

Au Burkina Faso,  des inégalités d’accès à l’éducation

Au-delà d’être un droit pour tous les enfants, l’éducation est un levier essentiel, particulièrement pour les filles, afin d'opérer des changements positifs dans leur vie et celle de leurs communautés. Au Burkina Faso, des progrès importants ont été réalisés dans le secteur de l’éducation ces 20 dernières années, les inégalités de genre ont été également réduites. Cependant, les filles sont toujours désavantagées dans l’accès à un enseignement secondaire supérieur.

Les avancées dans la scolarisation des filles cachent également des inégalités qui touchent les filles et les garçons issus des couches sociales les plus vulnérables, vivant dans des zones rurales : en 2021, plus de 50% des enfants âgés de 6 à 16 ans n’étaient pas scolarisés.

Cette situation est en partie due à l’insécurité, aux déplacements internes des populations dans certaines régions ainsi qu’à la pandémie de COVID-19 : en 2021, plus de 2 200 écoles ont fermé leurs portes, privant 305 000 enfants et adolescents d’accès à l’éducation.

Un programme d’éducation de l'UNICEF pour favoriser la réussite scolaire des jeunes filles

Pour faire face à cette situation, la Fondation L’OCCITANE est engagée auprès de l'UNICEF depuis 2017 pour soutenir l’éducation post-primaire pour plus de 450 filles pendant 4 années dans le Centre-Ouest du pays, avec comme objectif principal l’achèvement du BEPC*.

Le projet soutenu par la Fondation a notamment permis de prendre en charge les frais de scolarité, de restauration, de moyens de transport (vélos), de fournitures scolaires, de cours d’appui pour les écolières ainsi qu’ un hébergement pour 100 filles. Des activités de sensibilisation auprès des parents et des communautés ont également été menées pour prévenir les violences de genre en milieu scolaire.

C’est dans la continuité de ces quatre années de soutien que la Fondation L’OCCITANE a décidé de renouveler et d’étendre son soutien pour l’éducation d’adolescents, dont la majorité sont des filles, de niveau post-primaire et secondaire. 

L’objectif  du projet est de permettre à plus de 1 000 jeunes filles, ainsi qu’à une cinquantaine de garçons, de niveaux collège et lycée, l’accès à une éducation de qualité. Au-delà de la reconduite des actions de la première phase de ce partenariat, telles que la prise en charge des frais de scolarité, le présent projet étend désormais son action à des domaines comme la gestion des menstruations dans les établissements scolaires ou encore la sensibilisation des filles aux mariages et grossesses précoces

Merci à la Fondation L’OCCITANE pour  sa confiance renouvelée et son engagement pour que chaque enfant ait accès à l’éducation au Burkina Faso.

 

*BEPC : Brevet d'Etudes du Premier Cycle
UNICEF ne cautionne aucune entreprise, marque, produit ou service.