L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
Chaque enfant compte, partout, tout le temps.

La violence contre les enfants, en chiffres

Les cas d’extrême violence contre les enfants peuvent faire la une de l’actualité, mais l’étude de l’ONU présentée le 11 octobre 2006 conclut que, pour de nombreux enfants, la violence fait partie de la routine, de leur réalité quotidienne.

Bien que de nombreux cas de violence demeurent cachés ou ne soient pas signalés – et que les chiffres sous-estiment donc souvent l’ampleur du problème — les statistiques dressent un portrait stupéfiant.

53 000

ENFANTS DE 0 A 7 ANS ONT ETE VICTIMES D’UN HOMICIDE

5,7 millions

D’ENFANTS ETAIENT CONTRAINTS A DES TRAVAUX FORCES

Par exemple :

  • L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’en 2002, quelque 53 000 enfants de 0 à 17 ans ont été victimes d’un homicide.
  • Selon les dernières estimations de l’Organisation internationale du travail (OIT), en l’an 2000, 5,7 millions d’enfants étaient contraints aux travaux forcés ou à la servitude pour dette, 1,8 million à la prostitution et à la pornographie, et 1,2 million étaient victimes de la traite.
  • 2004 a enregistré 218 millions de nouveaux petits travailleurs, presque systématiquement dans des secteurs inappropriés à leur âge.
  • Dans 16 pays en développement étudiés à la faveur d’une enquête mondiale sur la santé menée en milieu scolaire, le pourcentage d’enfants d’âge scolaire qui ont indiqué qu’ils avaient été l’objet d’intimidations verbales ou physiques pendant les 30 jours précédents allait jusqu’à 65% dans certains pays.
  • Selon l’étude, les enfants incarcérés sont souvent victimes d’actes de violence perpétrés par le personnel, parfois comme forme de contrôle ou de châtiment, souvent pour des infractions mineures. Dans 77 pays, les châtiments corporels et autres punitions violentes sont acceptés comme mesures disciplinaires ayant force de loi dans les institutions pénales.

Notons encore que :

  • 275 millions d’enfants ont été témoins d’actes de violence en famille, ce qui constitue un motif de souffrance et peut avoir des conséquences négatives pour leur avenir,
  • 100 à 140 millions de femmes ont subi des mutilations sexuelles dans leur enfance,
  • 150 millions de filles et 73 millions de garçons ont subi des violences sexuelles en 2002,
  • 82 millions de filles se marient avant l’âge de 18 ans.