Le Chili a tremblé

Publié le 01 mars 2010 | Modifié le 04 janvier 2016

Un séisme de magnitude 8,8 sur l’échelle de Richter a secoué le Chili samedi matin. Pas de bilan précis et certain pour l’instant mais plus de 700 personnes auraient perdu la vie.

Des centaines de milliers de déplacés, plusieurs centaines de mort. Des maisons, des écoles, des hôpitaux ravagés. Le séisme a frappé la côte chilienne à 3h34, heure locale, samedi matin. L’épicentre se situe à 325 kilomètres au sud ouest de la capitale, Santiago. Et à seulement 100 kilomètres de la deuxième plus grande ville du Chili, Concepcion. 200 000 personnes y vivent. Le séisme a généré un tsunami qui a affecté d’autres villes côtières au sud. L’état de catastrophe naturel a été déclaré par les autorités pour les régions de Bio-Bio, Maule, Araucania, Valparaiso et  Santiago.

Il faut aujourd’hui aider les enfants et leurs familles au Chili. L’Unicef et ses partenaires se mobilisent sur place. Le gouvernement a d’ores et déjà accepté de l’aide. Il faut fouiller les décombres, soigner les victimes, dégager les routes, rétablir les accès. Mais également fournir de l’eau potable et des vivres aux personnes affectées.

Le nombre de morts enregistré au Chili pourrait encore grimper ces prochaines heures. Seulement six semaines après le tremblement de terre qui a frappé Haïti, ce nouveau séisme a été moins meurtrier mais plus puissant.

Soutenir nos actions