Les messages clés du rapport Action Humanitaire 2010

Publié le 03 février 2010 | Modifié le 31 décembre 2015

Avec 166,4 millions $, c'est le Soudan qui vient en tête des urgences nécessitant le plus de ressources. Puis viennent la République Démocratique du Congo (133,5), le Pakistan (100,9) et le Zimbabwe (100,4).

L'ensemble des fonds réclamés par l'Unicef pour venir en aide aux enfants dans les 28 pays identifiés s'élève à plus d'1,160 milliards $ (plus de 834 millions €). Et encore : pour Haïti, les demandes de fonds d’urgence seront significativement révisées à la hausse en raison de l’ampleur de la catastrophe provoquée par le séisme.

L'Unicef mène déjà des programmes d'urgence dans 80 pays, mais a choisi de mettre en lumière ces 28 contextes d'urgence en raison de la gravité de la situation et de la possibilité, dans ces pays, de faire immédiatement la différence.

Les tendances globales

Trois principales raisons sont en cause :

  • le changement climatique (accentuant les sécheresses, l'impact des cyclones, des inondations),
  • l'instabilité économique mondiale (crise alimentaire ou conséquences du prix de l'essence sur les services de base),
  • le changement de nature des conflits (avec en particulier la progression des violences sexuelles).

L'importance des partenariats

Coordination et partenariats jouent un rôle critique dans les urgences. L'exemple d'Haïti a montré comment en 72 heures cette stratégie permettait de mobiliser ressources, personnel, communications, services. A travers le monde, année après année, l'Unicef resserre ses liens avec les agences onusiennes, les gouvernements, le secteur industriel, les fondations, les organisations de jeunes.

Réduire le risque de catastrophes

Depuis plusieurs années, l'Unicef et ses partenaires s'investissent dans la mise en place d'alertes précoces. Le rapport humanitaire 2010 signale des poches géographiques de sous-nutrition qui laissent présager le pire pour l'année qui vient. En 2009, la FAO (Organisation pour l'alimentation et l'agriculture) a estimé qu'1 milliard de personnes avaient faim, dans le monde : c'est 100 millions de plus qu'en 2008.

Promouvoir les droits de l'enfant

L'Unicef célébrait en 2009 le XXe anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant. Alimentation, santé, protection, éducation : tous ces droits sont touchés dans les situations d'urgence. L'Unicef, dont le mandat est de veiller à l'application de la convention, saisit l'occasion de ce rapport pour appeler tous ses donateurs et ses partenaires à redoubler d'efforts en 2010. L'an dernier, le budget d’intervention humanitaire de l’Unicef s'élevait à 1,15 milliard $ : entre janvier et octobre 2009, il n'a été financé qu’à 39%.

En savoir plus

Télécharger notre rapport 2010 ACTION HUMANITAIRE

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions