L'UNICEF aux côtés des rescapés aux Philippines

Publié le 28 décembre 2011 | Modifié le 29 décembre 2015

Le 16 décembre, la  tempête tropicale Washi a frappé l'île de Mindanao, aux sud des Philippines. En quelques heures, l'équivalent d'un mois de précipitations s’est abattu sur des foyers totalement désemparés. Sur le terrain, l’Unicef vient en aide aux rescapés et intervient dans les secteurs prioritaires de l’eau et de l’assainissement et de la santé.

Connue dans la région sous le nom de Sendong, la tempête a provoqué des inondations à une vitesse terrifiante. Des murs d'eau boueuse ont fait sauter les ponts et déchiqueté les voitures, transformant les routes d'Iligan en de tumultueuses rivières. Réveillés en pleine nuit, les rescapés racontent qu’en quelques minutes, l’eau est montée de leurs chevilles à leurs épaules. Ils ont eu très peu de temps pour fuir.

Actuellement, on estime que plus de 1000 personnes sont décédées. Ce nombre devrait augmenter à mesure que l'on retrouve des corps. Malheureusement, beaucoup risquent de ne jamais être retrouvés. À ce jour, on estime que près de 675 000 personnes, dont près de 290 000 enfants, sont affectées par ces inondations.

« Nous avons tout perdu »

Anita, 30 ans, vit maintenant avec ses quatre enfants de moins de 8 ans dans un centre d'évacuation dans la ville d'Iligan. Sa maison a été emportée par le courant. Elle s’est réfugiée avec ses enfants sur le toit de la maison voisine, haute de deux étages. C’est là qu’ils ont attendu les secours pendant des heures. « Nous avons tout perdu », dit-elle, « (…) nous n'avons plus d'endroit que nous pouvons appeler notre maison. (…)». Comme les autres rescapés, Anita et ses enfants sont exposés à des maladies hydriques et à d’autres dangers, comme l’exploitation. Alors que les villages se retrouvent sans eau potable, beaucoup de sites d'évacuation n'en ont pas suffisamment. L’électricité et les installations sanitaires manquent aussi.

L’Unicef en action

Sur le terrain, notre organisation évalue l'étendue des dégâts et coordonne son intervention avec le gouvernement et ses partenaires. Des fournitures d'urgence ont été envoyées : tablettes de purification de l'eau, jerricans, installations sanitaires, kits d'hygiène, trousses scolaires, bâches, kits de jeux pour les enfants.

La santé materno-infantile étant l’une de nos priorités, l’Unicef et ses partenaires établissent des espaces où les mères peuvent allaiter leurs nourrissons en toute sécurité. Dans le même temps, face au risque de malnutrition, des aliments complémentaires sont distribués aux enfants les plus vulnérables et des séances de dépistage de la malnutrition aiguë sévère se déroulent auprès des enfants affectés.

Soutenir nos actions