L'UNICEF profite du cessez le feu au Soudan pour envoyer une aide d'urgence

Publié le 30 mai 2005 | Modifié le 31 mars 2016

Le cessez-le-feu temporaire obtenu dans l’ouest du Soudan permet aux travailleurs humanitaires d’avoir pour la première fois accès à des milliers de personnes déplacées qui n’avaient bénéficié d’aucune aide jusqu’à présent.

« Plus d’un million de personnes sont déjà touchées par cette crise et beaucoup d’autres pourraient en subir conséquences dans les mois qui viennent», a déclaré Joanna van Gerpen, la représentante de l’UNICEF à Khartoum. « Il est impératif que nous profitions au maximum de cette trêve pour sauver autant de vies que possible. »

Une évaluation de la situation est en cours, mais avant même qu’elle soit terminée, l’UNICEF a envoyé au Soudan une aide d’urgence. À ce jour, ses activités ont été les suivantes :
Des tentes, des couvertures, des jerrycans et autres objets de première nécessité ont été rassemblés pour 100.000 personnes déplacées par des attaques répétées.

Plus de 48.000 enfants de 2 à 15 ans ont été vaccinés contre la méningite dans plusieurs camps et dans les communautés voisines de Kutum et Kebkabiya dans le nord du Darfour. Quelques 50.000 autres seront bientôt vaccinés dans les camps de Mukjar et Mornei à l’ouest du Darfour.

Des moustiquaires imprégnées d’insecticide ont été distribuées à plus de 110.000 femmes et enfants qui seront ainsi protégés des moustiques porteurs du paludisme.

Des camions-citernes commerciaux ont été loués pour approvisionner régulièrement en eau plusieurs zones isolées où des familles déplacées se sont installées ces dernières semaines.

Une campagne spéciale a été lancée pour remettre en service 300 points d’eau qui pourraient fournir de l’eau potable à 150.000 personnes dans les trois États du Darfour.

Une campagne anti-rougeole est prévue pour la mi-mai. Tous les enfants de moins de 15 ans sont concernés. L’UNICEF et l’OMS estiment que 2,6 millions de jeunes seront vaccinés dans la région.

Dans le nord du Darfour, l’UNICEF, le Comité international de la Croix-Rouge et Save the Children-RU ont mis en place un programme de recherche qui permet de réunir les enfants et les familles séparés.
La semaine prochaine, un appel collectif sera lancé en faveur de l’aide humanitaire. Les fonds recueillis serviront à fournir du matériel supplémentaire aux personnes touchées par le conflit – dont beaucoup vivent dans des abris de fortune bâtis en herbe et dépourvus de toit. À l’approche de la saison des pluies en juin, il est à craindre que les conditions de vie déplorables qui règnent aujourd’hui ne favorisent les épidémies.

Soutenir nos actions