Mettons le Sida sur la touche !

Publié le 23 juin 2010 | Modifié le 31 mars 2016

A l’occasion de la Coupe du Monde FIFA 2010, la campagne médiatique « Frères pour la vie » cherche à mieux sensibiliser au VIH en Afrique du Sud. De nombreuses personnalités du monde sportif de notoriété internationale ont apporté leur soutien.

Des spots vidéo diffusés deux fois pendant les matchs, des affiches grand-format, des messages radio… La campagne médiatique « Frères pour la vie » a trouvé un nouveau souffle avec la Coupe du monde de football en Afrique du Sud. Son objectif : sensibiliser le grand public aux risques du VIH/Sida, dans ce pays où la prévalence est élevée. Et pour faire entendre le message, des personnalités du monde sportif ont donné leur image et leur voix : des stars du football comme Thierry Henry, Patrice Evra, Ryan Giggs, ou encore Lionel Messi, mais aussi des stars du pays hôte, comme le capitaine de l'équipe sud-africaine de cricket Graeme Smith et celui de l’équipe de rugby John Smit.

Partage des risques

En Afrique du Sud, comme dans la plupart des pays de l'Afrique subsaharienne, les femmes sont particulièrement exposées au risque d'infection par VIH. Elles représentent environ 60% des cas. La campagne s’adresse aux hommes, mais ce n’est pas contradictoire bien au contraire : pour Rick Olson, Conseiller régional en prévention du VIH à l'Unicef pour l'Afrique de l'Est et australe, « l'atout de cette campagne est qu'elle considère les rapports entre les sexes et les relations de pouvoir d'une façon nouvelle. Au lieu de simplement dire aux femmes de se protéger contre le VIH, « Frères pour la vie » cherche à toucher les garçons et les hommes pour les amener à comprendre qu'il est important de faire ce qu'il faut, non pas seulement pour eux-mêmes, mais pour les femmes et leurs familles. »

Un nouveau dialogue

«Frères pour la vie » a réussi à établir un nouveau dialogue avec les hommes dont le comportement risque de leur faire contracter le VIH, à eux et à leurs partenaires. La campagne encourage un comportement positif de la part de la population masculine, les tests de dépistage, les rapports sexuels sans risque mais aussi la limitation de la consommation d’alcool, responsable de rapports non voulus ou non protégés ; elle s'attaque également à la violence sexuelle contre les femmes.

« Tous les hommes devraient être responsables »

Pour le joueur de l'équipe sud-africaine de football Teko Modise, les effets du VIH/SIDA se font profondément ressentir. L'épidémie a touché de nombreuses familles dans sa région natale, y compris la sienne. Pour John Smit, capitaine des Springboks, l'équipe sud-africaine de rugby, « tous les hommes devraient être responsables quand il s'agit de leur santé et de leur bien-être et de ceux de leurs familles. »
La campagne, lancée en 2009 et dont l’Unicef est partenaire, devrait être adaptée dans les prochains mois au Zimbabwe, à la Zambie et à la Tanzanie.

Cliquez ici pour décrouvrir notre dossier Sida

Soutenir nos actions