Connecter chaque enfant a des solutions d'apprentissage numérique

Si l’accès à l’éducation semble s’être considérablement amélioré dans le monde, des millions d’enfants et de jeunes sont encore marginalisés. Malgré la croissance mondiale de la technologie, plus de la moitié d'entre eux sont encore du « mauvais côté » de la fracture numérique. UNICEF et ses partenaires œuvrent pour mettre fin à cette crise mondiale de l'apprentissage et permettre à chaque enfant de se construire un avenir meilleur.

Crise de l’apprentissage : un constat alarmant

Plus d’enfants et de jeunes sont inscrits à l’école. Pourtant, aujourd’hui le monde connait une véritable crise de l’apprentissage :

  • 250 millions enfants et jeunes restent encore non-scolarisés.
  • La moitié de tous les enfants des pays à revenu faible ou intermédiaire sont incapables de lire et d'écrire une phrase simple à l'âge de 10 ans.
  • Des millions d'enfants et de jeunes ne développent pas les compétences dont ils ont besoin pour sortir de la pauvreté.
  • La qualité et l'accès à l'éducation et les possibilités de développement des compétences sont limités, en particulier pour les enfants et les jeunes les plus marginalisés, y compris les filles, les enfants handicapés et les enfants touchés par les situations d'urgence.

Cette crise se caractérise par une fracture numérique laissant la moitié des enfants et jeunes de côté, limitant l'accès aux mêmes opportunités que leurs pairs connectés. On estime que 3,6 milliards de personnes dans le monde n'ont pas accès à Internet. Le manque d'accès à Internet constitue un facteur d’exclusion, qui offre des opportunités limitées pour les enfants et les jeunes les plus vulnérables de réaliser leur potentiel.

La pandémie COVID-19 a mis en lumière cette crise et aggravé les inégalités. La fermeture des écoles liée à la crise sanitaire a renforcé les réalités déjà difficiles pour les enfants et les jeunes. Au moins un tiers des élèves – soit 463 millions d’enfants dans le monde – n’ont pas eu accès à l’enseignement à distance lorsque leur école était fermée, selon un rapport d’UNICEF publié fin août.

« L’accès à la technologie et au matériel nécessaire pour assurer la continuité de l’apprentissage pendant la fermeture des écoles n’est pas du tout le même pour tous. Il est crucial de fournir un éventail d’outils d’apprentissage et d’élargir rapidement l’accès à Internet pour chaque école et chaque enfant », affirmait, en juin 2020, Robert Jenkins, Chef de l’Éducation d’UNICEF. « Nous étions déjà confrontés à une crise de l’apprentissage avant la COVID-19. Nous faisons désormais face à une fracture encore plus importante et à une crise encore plus grave. »

Repenser l’éducation de demain pour mettre fin à cette crise

La campagne Réimagine d’UNICEF appelle à investir d’urgence et à se mobiliser pour réduire la fracture numérique, et ainsi permettre à chaque enfant d’accéder à l’enseignement à distance.

Il est urgent de favoriser une éducation qui renforce et accrédite les compétences dont les jeunes ont besoin pour s’accomplir professionnellement, pour entreprendre et s'engager de manière productive dans les communautés.

La présence de la technologie dans nos vies - et son potentiel pour les améliorer - signifie que l'apprentissage numérique doit faire partie d'un panier de base de services essentiels.

Cela signifie connecter chaque enfant et chaque jeune - environ 3,5 milliards d'ici 2030 - à des solutions d'apprentissage numérique qui offrent des parcours individualisés pour développer leur potentiel.

Pour cela, UNICEF réaffirme la nécessité de renforcer les partenariats entre les secteurs public et privé - et avec les jeunes eux-mêmes – pour permettre aux enfants et aux jeunes d’accéder à un apprentissage numérique de qualité. Cela comprend de :

  • Elargir l'accès à des solutions d'apprentissage numérique pour offrir le soutien dont les enfants ont besoin pour apprendre;
  • Connecter les écoles, chaque enfant et chaque jeune à Internet;
  • Fournir aux enfants et aux jeunes du matériel (mobiles, ordinateurs) pour accéder à l’apprentissage;
  • Réduire les coûts d'accès aux solutions d'apprentissage numérique.

Une coopération avec les entreprises essentielle pour réduire la fracture numérique

Réduire la fracture numérique nécessite une coopération, un leadership et une innovation au niveau mondial. La croissance de la technologie et la liste de partenaires offrant des opportunités d'apprentissage à distance représentent une chance de proposer un apprentissage numérique n'importe où, pour chaque enfant et chaque jeune, à tout moment.

Ainsi, UNICEF s'associe aux entreprises pour adapter et développer des solutions innovantes pour garantir un accès accru à l’apprentissage et améliorer les opportunités d'éducation pour chaque enfant :

  • En avril 2020, UNICEF et Microsoft ont développé une plateforme d’apprentissage mondiale « LearningPasseport » pour soutenir les enfants et les jeunes touchés par la pandémie et les aider à poursuivre leur éducation à distance. Au Timor-Leste, la plateforme a atteint 1000 utilisateurs dans les 48 heures après son lancement donnant aux enfants un accès à distance à une plateforme adaptée avec des manuels, des livres d'histoires, des chansons et des vidéos.
  • Lancé par UNICEF et ITU en septembre 2019, l’initiative Giga a pour objectif de connecter toutes les écoles à Internet d'ici à 2030 et ainsi accélérer l'accès des jeunes à l’information et aux possibilités qui se présentent. Cette initiative prend tout son sens et apporte une réponse immédiate à la situation actuelle en se basant sur quatre piliers majeurs : cartographie, connexion, financement et autonomisation.
  • En Afrique du Sud, grâce au financement de la Fondation Lego d’un million de dollars pour soutenir l'apprentissage à domicile des enfants, le gouvernement et UNICEF ont pu développer des approches en ligne par des applications, bénéficiant à 7,8 millions d'enfants.
  • En Uruguay, le partenariat entre Plan CEIBAL et l’entreprise de télécommunications ANTEL a permis aux enfants d’accéder à tout le contenu d’apprentissage produit par le Gouvernement sans consommer de données.
  • UNICEF a organisé le 22 octobre 2020 une foire virtuelle mondiale sur l’apprentissage à distance  « Virtual Fair on Digital Learning », afin d’identifier des solutions prometteuses sur l’apprentissage numérique dans le contexte actuel et garantir des partenariats pour faire évoluer ces solutions.  
     

Ces collaborations avec le secteur privé permettront de réduire la facture numérique et d’offrir à chaque enfant des solutions d'apprentissage numérique.  
Engagez votre entreprise auprès d’UNICEF
Rejoignez le réseau des Entreprises Amies d’UNICEF