OMD : faire plus pour les enfants les plus défavorisés !

Publié le 07 septembre 2010 | Modifié le 19 janvier 2016

Dans son rapport annuel «Progrès pour les enfants : atteindre les OMD avec équité», l’Unicef souligne l’importance de venir en aide aux enfants les plus défavorisés, afin de s’attaquer aux disparités grandissantes qui accompagnent les progrès dans la réalisation des OMD.

 

 

Le rapport met en avant les disparités entre les pays en développement et les pays industriels, entre les plus riches et les plus pauvres, entre les populations rurales et urbaines, et entre les garçons et les filles. Malgré les grands progrès de ces dernières années en vue des Objectifs du Millénaire du Développement, il reste bien plus à faire au cours des cinq ans à venir !

 
Le bilan est le suivant : c’est en ciblant les enfants les plus pauvres que l’on changera les choses en profondeur. «Nos conclusions remettent en question l’approche classique, selon laquelle l’accent mis sur les enfants les plus pauvres et les plus défavorisée n’est pas rentable» explique Anthony Lake, le Directeur général de l’Unicef. «Une stratégie axée sur l’égalité permettra une victoire morale – car bonne en principe et, plus enthousiasmant encore, une victoire bonne en pratique».

 

Le rapport «Progrès pour les enfants : atteindre les OMD avec équité» fait ressortir que :

 

-Au sein des 20% des ménages les plus pauvres du monde, les enfants ont un risque plus de deux fois plus élevé de mourir avant leurs 5 ans que les enfants des 20% des ménages les plus riches.

 -Les enfants les plus pauvres ont un risque plus de deux fois supérieur de souffrir d’insuffisance pondérale. Ils sont bien plus exposés à un retard de croissance que les enfants les plus riches.

 -Malgré les progrès réalisés en matière d’accès à l’éducation, les filles et les jeunes femmes demeurent considérablement désavantagées dans les régions en développement sur ce point là, en particulier dans le secondaire.

-Parmi les 884 millions de personnes qui n’ont pas accès à des sources d’eau potable améliorée, 84% vivent en zones rurales.

 

Les conclusions de l’Unicef sont les suivantes :

 

 -Une approche fondée sur l’équité est efficace au plan du développement et améliore le retour sur investissement. Cette approche éviterait un grand nombre de décès infantiles et maternels ainsi que des retards de croissance. Chaque million de dollars supplémentaire investi dans des actions destinées à diminuer la mortalité chez les enfants de moins de 5 ans, dans un pays à faible revenu et à mortalité élevée, éviterait 60 % des décès de plus qu’avec l’approche actuelle.

-Parce que la maladie, la mauvaise santé et l’illettrisme sont concentrés chez les enfants les plus pauvres, l’accès de ces derniers aux services de base est essentiel pour accélérer les progrès vers la réalisation des OMD et la réduction des disparités entre les pays.

 

Découvrez ici l'interview de Renée Van de Weerdt, médecin à l'Unicef. Elle fait le point sur les OMD.
 

En savoir plus

Les OMD, ce sont les huit objectifs fixés par les 189 Etats membres de l'ONU en 2000 pour éliminer la pauvreté dans le monde d'ici à 2015.

Pour découvrir le rapport 2010 "Progrès pour les enfants, réaliser les OMD avec équité", cliquez ici.

Découvrez la présentation synthétique du rapport  "Progrès pour les enfants 2010".

En vue de rendre la politique de développement plus efficace envers les plus défavorisés, l'étude "Narrowing the gaps to meet the goals"  (en version anglaise ici) accompagne le rapport "Progrès pour les enfants" de 2010.

Soutenir nos actions