Pakistan : les « pires inondations du siècle »

Publié le 03 août 2010 | Modifié le 31 août 2015

L’Unicef déploie une aide d’urgence pour les millions de personnes victimes des inondations au Pakistan. Parmi elles, beaucoup de femmes et d'enfants.

 

Les fortes pluies de la mousson tombées ces deux dernières semaines au Pakistan ont provoqué les pires inondations que le pays ait connues depuis 80 ans. Les cinq provinces du pays sont touchées, mais c’est surtout dans le nord-ouest que les dégâts sont les plus importants. Les inondations ont causé la destruction de nombreuses infrastructures, des routes ont été submergées et des ponts emportés. Les lignes électriques sont coupées, beaucoup d’hôpitaux et d’écoles sont endommagés ainsi que les systèmes d’assainissement. Dans un seul district, l’Unicef a constaté que 80% des puits d’eau potable ont été détruits. De nombreuses familles se sont installées dans des écoles et autres bâtiments situés en hauteur.

 

Les enfants particulièrement vulnérables

 

Au total, 14 millions de personnes ont été touchées par les inondations, dont 6 millions d'enfants. L’Unicef achemine du matériel d’urgence pour venir en aide aux personnes les plus sévèrement touchées. Pour Martin Mogwania, le représentant de l’Unicef au Pakistan, « les plus grandes menaces sont les maladies liées à l’eau comme la diarrhée et le choléra, particulièrement mortelles pour les enfants. Des cas de diarrhée chez les enfants ont déjà été rapportés. Nous avons besoin d’urgence de nourriture, d’eau potable, de fournitures médicales, de biscuits protéinés, de vêtements pour les femmes et les enfants et de vaccins. Nous avons déjà pu fournir une première livraison de matériel d’urgence et nous en attendons encore pour la période critique des prochains jours ».

 

Vers une opération humanitaire à long terme ?

 

Les récoltes sont en grande partie détruites et le bétail est décimé. « Dans une région majoritairement agricole, cela entraine une pénurie alimentaire et les conséquences seront très importantes à moyen terme, a déclaré Martin Mogwania. Nous pourrions être confrontés à une opération humanitaire à long terme, consistant d’abord à sauver des vies puis à assister les régions affectées. »

Pour le moment, l’Unicef a pu fournir des kits d’hygiène, des réservoirs d’eau et des biscuits protéinés. 73 puits ont pu être réparés et pourront bénéficier à 800 000 personnes. L’Unicef a également appuyé la mise en place de 24 camps médicaux qui devraient bénéficier à environ un million de personnes.

L’Unicef a besoin de 36 millions d'euros pour financer ses opérations de secours au Pakistan. L’Unicef France débloque une contribution de 200 000 euros pour soutenir les actions les plus urgentes sur place.
 

Soutenir nos actions