Parti des enfants, nos propositions : éducation

Publié le 19 mars 2014 | Modifié le 08 janvier 2016

La Convention internationale des droits de l’enfant reconnaît l’importance capitale de l’éducation pour accéder à l’instruction mais aussi pour développer des aptitudes physiques et mentales et acquérir l’autonomie. L’éducation accompagne l’enfant puis l’adolescent dans la construction de sa place dans la société.

La ville met localement en place un projet éducatif. Pour être efficaces, ces activités éducatives doivent être accessibles. Elles doivent être de proximité, gratuites et pertinentes face aux besoins de chaque population d’enfants et d’adolescents dans la ville. Les initiatives proposées et leur contenu doivent permettre de compléter et de soutenir l’action de l’école soit en poursuivant cette action (aide aux devoirs…), en la diversifiant (loisirs, culture…), soit en la complétant (prévention, santé…). La notion de continuité éducative est essentielle. La ville et ses partenaires doivent créer des parcours globaux dans lesquels l’enfant évolue, se développe.
 
Le constat actuel en quelques chiffres1:

  • 17% des enfants et des adolescents ne participent pas à des activités avec d’autres enfants en dehors du milieu scolaire
  • 40% des enfants et des adolescents ne pratiquent pas d’activités de loisir culturelles en dehors du temps scolaire
  • 18% des enfants et des adolescents n’ont pas accès à une médiathèque

Nos propositions :

  • Un projet éducatif de territoire complet et partenarial
  • Un programme de réussite éducative pour promouvoir l’égalité des chances
  • Des accueils culturels et de loisirs dans tous les quartiers
  • Des références à la CIDE dans les projets pédagogiques municipaux
  • Le soutien et l’encouragement de l’innovation sociale sur le territoire en faveur de l’action éducative
  • La formation du personnel
  • L’apprentissage du langage pour lutter contre les inégalités sociales et scolaires

 
1 Écoutons ce que les enfants ont à nous dire – Consultation nationale des 6/18 ans menée en 2013 par l’UNICEF France auprès de 22500 enfants et adolescents.

Soutenir nos actions