Philippines, de réels progrès six mois après la catastrophe

Publié le 07 mai 2014 | Modifié le 31 août 2015

Six mois après que le typhon Haiyan a ravagé le centre des Philippines, des signes de reconstruction apparaissent. L'UNICEF a rétabli l'école pour les enfants, a vacciné les plus vulnérables et a fourni de l’eau potable à un million de personnes…
Tour d’horizon de l’action humanitaire de l’UNICEF aux Philippines.

« Parmi les 14 millions de personnes touchées, 5,9 millions étaient des enfants, et quatre millions de personnes ont perdu leur maison. Aider à reconstruire les vies de ceux qui ont survécu est un défi de taille » rappelle Lotta Sylwander, représentante de l'UNICEF aux Philippines.
 
Après le passage du typhon (le 8 novembre 2013), l'UNICEF a immédiatement déployé des experts et des moyens pour empêcher la propagation de maladies et de la malnutrition, et pour aider les enfants et leurs familles à faire face à ce qu’ils ont perdu.
Mettre en œuvre des secours vitaux, permettre la reconstruction des communautés locales et rétablir les services de base, sont les trois grandes priorités d’intervention de l’UNICEF durant l’urgence.
Six mois après le passage du typhon, voici le bilan de nos actions pour les enfants philippins.
 

Santé

Vacciner, permettre l’accès aux soins, et renforcer durablement le système de santé, telles sont les priorités de l’UNICEF en matière de santé.
Plus de 80 000 enfants dans les zones à haut risque ont été vaccinés contre la rougeole, tandis que l’UNICEF continue de restaurer une chaine de froid efficace, souvent rompue dans les situations d’urgence.
L’UNICEF a distribué 82 réfrigérateurs aux centres de santé dans les zones touchées, alimentés par un système solaire afin d’éviter des perturbations en cas de pannes de courant.
La formation des professionnels de santé fait également partie des missions de l’UNICEF afin de leur permettre de mieux contrôler la chaine de froid pour les vaccins.
 

Nutrition

L’UNICEF et ses partenaires ont examiné plus de 240 000 enfants souffrant de malnutrition. Plus de 500 enfants atteints de malnutrition sévère ont bénéficié d’un programme de traitement thérapeutique.
54 espaces de protection de l’enfance ont accueilli chaque mois près de 11 000 femmes enceintes et allaitantes. Ces espaces d’accueil offrent un lieu sécurisé aux mamans, où elles reçoivent un soutien psychologique, des conseils sur l’allaitement et une alimentation complémentaire pour leur bébé.
 

Eau et assainissement

Plus d’un million de personnes ont retrouvé un accès à l’eau potable grâce aux équipes de l’UNICEF qui ont rétabli les sources d’approvisionnement en eau (acheminement et stockage), et ont distribué du matériel (kits d’eau, produits de traitement…).
Près de 100 000 personnes ont bénéficié d’installation de toilettes.
Pour prévenir la propagation de maladies infantiles, comme la diarrhée, l’UNICEF et ses partenaires ont distribué des kits d’hygiène à plus de 450 000 enfants dans les écoles.
 

Éducation

L’UNICEF et ses partenaires ont fourni du matériel pédagogique à plus de 470 000 enfants des zones touchées par le typhon.
L’UNICEF a mis en place 1 351 «espaces d’enseignement temporaires» équipés de kits « L’école en boîte » et de matériel destiné aux activités récréatives, à la petite enfance et à son développement.
Au total, près de 135 000 enfants ont profité de ces structures éducatives, reprenant ainsi le chemin de l’école.
800 agents ont été formés aux situations d’urgence afin d’inculquer aux enfants les bonnes attitudes à adopter en cas de nouvelle catastrophe.
Aux Philippines, la rentrée scolaire aura lieu au mois de juin. L’UNICEF s’active pour rendre les écoles prêtes à accueillir les enfants, et permettre aux familles d’entamer la rentrée dans les meilleures conditions.

Protection

Près de 25 000 enfants bénéficient de 128 espaces amis des enfants mis en place par l’UNICEF et ses partenaires dans les régions touchées par le typhon. Dans ces espaces sécurisés, ils peuvent y trouver un soutien psychosocial, des activités pédagogiques et récréatives qui participent à leur reconstruction personnelle.
Plus de 5 000 travailleurs sociaux et soignants ont également reçu une formation sur le soutien psychosocial des enfants, qui aborde aussi bien la prévention, la lutte contre les violences, l’exploitation, le trafic et les abus sexuels.
 
Toutes ces actions ont pu être menées grâce à votre soutien et votre générosité. Bien que les besoins financiers soient couverts pour l’année 2014, l’urgence aux Philippines n’est pas pour autant finie.
La reconstruction psychologique de ces millions d’enfants, qui ont été frappés violemment par la catastrophe, est un long processus qui prendra des années.
Ils auront encore besoin de vous.
L’UNICEF continue au quotidien, avec le gouvernement philippin et ses partenaires, de venir en aide aux enfants philippins et leurs familles.
 
Pour en savoir plus :
Toutes nos actualités sur les Philippines
Philippines, le bilan quatre mois après la catastrophe
Philippines : « Je peux enfin retourner à l’école ! »
Philippines, un mois après la catastrophe : le premier bilan
Philippines : au cœur du défi logistique de l’aide humanitaire

Soutenir nos actions