Questions / réponses utiles

Publié le 06 octobre 2009 | Modifié le 28 avril 2016

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez pour décider de l'avenir de vos biens.

Que puis-je léguer ou donner à l’UNICEF ?
Appartement, maison, compte bancaire,  bénéfices d’assurance-vie, actions, livret d’épargne, droits d’auteur, somme d’argent, voiture, meubles, bijoux…

Comment dois-je rédiger mon testament ?
Vous devrez décider de la forme :

  • Soit entièrement rédigé, daté et signé de votre main (testateur). Il ne sera pas valable s’il est dactylographié ou réalisé sur ordinateur. Vous pouvez le conserver, mais par principe de prudence, il est vivement conseillé de le déposer chez votre notaire et de lui demander de l’enregistrer au Fichier Central des dispositions de dernières volontés.
  • Soit il est dicté devant notaire en présence de deux témoins choisis par vous-même, puis enregistré à votre demande au Fichier Central des dispositions de dernières volontés.

Comment modifier mon testament ?
Il suffit de rédiger un nouveau testament commençant par : "Ceci est mon testament qui révoque toute disposition antérieure".

Comment serez-vous informés de mon décès ?
Notre service succession sera contacté par le notaire chargé de la succession ou par vos proches.

Comment être sûr(e) que mon testament sera trouvé et exécuté ?
La meilleure garantie est de confier votre testament à votre notaire qui, en toute confidentialité, l’enregistrera au Fichier Central des dernières volontés.

J’ai des héritiers, puis-je quand même faire un legs à l’UNICEF?
Même si vous avez des héritiers réservataires, la loi française vous autorise à disposer librement d’une partie de vos biens.

Comment puis-je être sûr(e) que les sommes léguées ou données seront bien utilisées ?
Nos comptes sont vérifiés chaque année par un cabinet de Commissaires aux Comptes indépendants et contrôlés par la Cour des Comptes. Le Comité Français pour l’UNICEF est signataire de la Charte de Déontologie du Comité de la Charte, organisme d'agrément et de contrôle des associations et fondations faisant appel à la générosité du public.

Si j’institue le Comité Français pour l’UNICEF légataire universel, les légataires particuliers payent-ils des droits ?
Oui, sauf s’il est stipulé dans le testament que les legs sont nets de frais et droits pour les bénéficiaires. Dans ce cas ces frais et droits seront supportés par le CFU sur la part qui lui est léguée, sous réserve que le legs qui lui est fait ne soit pas vidé totalement par cette demande.

Qu’est-ce que l’inscription au fichier des notaires ? Est-ce payant ?
Le fichier central des dispositions des dernières volontés ne mentionne que l’existence du testament, les noms, prénom, date et lieu de naissance du testateur, ainsi que le nom du notaire qui détient le document. Il ne contient aucune information sur le contenu du testament. Il permet seulement de savoir qu’une personne décédée a fait un testament et quel en est le notaire dépositaire. Il est donc souhaitable de demander cette inscription dont le coût est modique.

Puis-je léguer au Comité Français pour l’UNICEF des biens situés à l’étranger ?
Le Comité Français pour l’UNICEF qui peut recevoir des biens situés à l’étranger fera appel aux comités locaux pour l’UNICEF pour l’aider à vendre ces biens, mais  en suivra directement la réalisation.

Soutenir nos actions