Réinventer un monde meilleur pour chaque enfant après la Covid-19

Publié le 23 février 2021

La pandémie a creusé des inégalités et les impacts sociaux, économiques et sanitaires vont s’accroître dans les années à venir. Il est crucial de repenser dès maintenant le monde après la Covid-19 pour garantir l’avenir des enfants.

A l’heure où débutent les commémorations du 75ème anniversaire d’UNICEF, Henrietta H. Fore, la directrice générale d’UNICEF, rappelle l’importance de continuer à se battre et tirer les enseignements de la pandémie pour redéfinir le monde de demain.

« Le 75e anniversaire d’UNICEF nous rappelle que cette organisation a vu le jour en plein cœur d’une autre crise historique après la Seconde Guerre mondiale », écrit la directrice générale d’UNICEF. « À l’époque, les problèmes auxquels les enfants faisaient face dans un monde dévasté par la guerre étaient d’une telle ampleur qu’il aurait été facile de reculer devant la tâche. Mais nous avons réinventé ce qui pouvait l’être. Nous avons construit de nouveaux systèmes de santé et de protection sociale dans le monde entier».  

Les cinq axes d’action prioritaire en faveur des enfants  

La pandémie de Covid-19 a montré la nécessité d’intervenir, de toute urgence, sur les thématiques suivantes :

1.    Renforcer la confiance à l’égard des vaccins à l’échelle mondiale :
Vacciner peut sauver des vies et permet d’éviter, voire d’éradiquer, certaines maladies mortelles. L'hésitation à l'égard des vaccins va bien au-delà des vaccins Covid-19. En 2019, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que l'hésitation à la vaccination était l'une des 10 principales menaces pour la santé mondiale.  

2.    Combler la fracture numérique :
La fermeture des écoles a permis de réaliser à quel point il était nécessaire pour les enfants d’avoir accès à internet pour poursuivre leur apprentissage à distance et disposer d’une éducation de qualité. Il est crucial de connecter chaque enfant et chaque école à Internet et de fournir de nouveaux outils numériques.

3.    Remédier aux obstacles auxquels se heurtent les jeunes en matière de santé mentale et de bien-être :
La santé mentale est tout aussi importante que la santé physique et il est important d’accorder à cette question l’investissement qu’elle mérite. Nous devons étendre les services de santé mentale et de soutiens apportés aux jeunes dans les communautés et les écoles.

4.    Combattre la discrimination :
Nous devons veiller à ce que chaque enfant ait la possibilité de contribuer à la société et qu'aucun enfant ne soit laissé pour compte, quel que soit son sexe, sa race, son appartenance ethnique ou sa religion.

5.    Affronter les changements climatiques :
Notre réponse à la Covid-19 doit être associée à des actions audacieuses et urgentes permettant d’appréhender les changements climatiques et de protéger notre environnement des problématiques touchant l’air, le sol et l’eau. Le monde de demain doit pouvoir proposer des écoles vertes et sûres et engager les jeunes aux défis écologiques à venir.

« Rassemblons-nous autour d’un plan visant à protéger nos enfants, telle une promesse de notre génération à la suivante. Unissons-nous pour résoudre les problèmes pressants qui menacent la santé et l’éducation des enfants et pour protéger la planète et l’avenir de ces derniers »,  invite la directrice générale d’UNICEF.

Nous avons été là, partout, tout le temps, pour chaque enfant et nous continuerons à l’être pour construire, ensemble, le monde de demain.