Rentrée des classes pour plus d'un million d'enfants dans les territoires palestiniens

Publié le 31 août 2005 | Modifié le 31 août 2015

Après une pause estivale marquée par des événements qui ont eu un impact important sur la vie des enfants de la bande de Gaza et de Cisjordanie, un million d'entre eux sont retournés à l'école.

C'est un jour très important pour les enfants, pour les parents, pour les enseignants et pour le Ministère de l'éducation et de l'enseignement supérieur. En ces temps difficiles, tout le monde a déployé des efforts remarquables pour maintenir les écoles ouvertes et les faire fonctionner.

« Nous célébrons la première rentrée scolaire de nombreux enfants et saluons le retour des autres. Les enfants des territoires occupés palestiniens font partie des élèves de la région les plus motivés par l'école. Malheureusement, même si c'est leur droit, certains enfants n'iront jamais à l'école. D'autres n'y retourneront pas et ne reverront peut-être plus jamais une classe de l'intérieur. Nous devons travailler dur pour garantir que chaque enfant puisse exercer son droit à une éducation de qualité », a déclaré le représentant spécial de l'UNICEF, Dan Rohrmann.

En plus de devoir rester motivés par l'école dans un environnement économique difficile, de nombreux élèves des territoires palestiniens occupés doivent s'y rendre dans des conditions hostiles. Afin de les aider à relever ces défis, l'UNICEF soutient cette année le Ministère de l'éducation et de l'enseignement supérieur dans de nombreux domaines allant de l'amélioration de l'éducation à la fourniture de matériel d'apprentissage en passant par la formation des enseignants.

« Dans les territoires palestiniens occupés, le simple fait de se rendre dans les écoles représente une épreuve souvent risquée. A l'occasion de la rentrée des classes, l'UNICEF soutient le Ministère de l'éducation et de l'enseignement supérieur dans ses efforts pour faire de l'apprentissage scolaire une expérience enrichissante. L'UNICEF fournira du matériel scolaire et, quand les enfants ne parviendront pas à se rendre à l'école, nous ferons en sorte que leur éducation se poursuive à domicile jusqu'à ce qu'ils puissent s'y rendre à nouveau et rattraper le retard », indique Dan Rohrmann. Les livrets d'apprentissage à distance en mathématiques, arabe, sciences et anglais sont très appréciés des enfants, des parents et des enseignants dans la mesure où ils complètent les livres scolaires disponibles.

Grâce au programme « écoles amies des enfants » ; les écoles sont plus accueillantes. Les améliorations vont de la construction de latrines supplémentaires au développement d'un enseignement spécialisé visant à réduire la violence à l'école. L'UNICEF et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) travaillent ensemble pour la réhabilitation des écoles.

Soutenir nos actions