République Démocratique du Congo : violences contre les femmes et les enfants

Publié le 05 août 2008 | Modifié le 31 mars 2016

Depuis 1996, l’est de la République Démocratique du Congo (RDC) est ravagé par les violences armées, les déplacements et les violations graves des droits humains.

Depuis 1996, l’est de la République Démocratique du Congo (RDC) est ravagé par les violences armées, les déplacements et les violations graves des droits humains.

La crise, dans cette région, aurait causé la mort de plus de 5 millions de personnes, des femmes et des enfants surtout, tués par les combats ou par leurs conséquences : précarité, maladies, manque d'accès aux services essentiels.

Malgré certaines avancées politiques et la présence de la plus importante force de maintien de la paix des Nations unies, les services de base sont exsangues, et ce qu’il reste des institutions publiques, comme la justice, ne suffit pas à sortir la région d’un état de non-droit. Des hommes en armes, mais aussi des civils violent comme on pille.

Pourtant, la solidarité profonde qui existe entre les gens raccroche les enfants et les femmes à un environnement protecteur. L'est de la RDC est aussi aujourd’hui le lieu de la plus importante réponse d’urgence de l’Unicef dans le monde.

Soutenir nos actions