Respectons les droits des adolescents !

Publié le 24 février 2011 | Modifié le 04 janvier 2016

Souvent laissés de côtés, les adolescents devraient, au contraire, être plus écoutés. En transition entre le monde des enfants et celui des adultes, ils ont parfois du mal à trouver leur place. Généralement définis comme les acteurs de demain, les 10-19 ans sont avant tout les citoyens d’aujourd’hui. Le nouveau rapport de l’UNICEF, « la Situation des Enfants dans le Monde », expose les dangers auxquels ils peuvent être confrontés, mais aussi le potentiel qu’ils représentent pour faire face aux défis de la planète.

« Les enfants ne devraient pas avoir peur ou se sentir en danger chez eux ou à l’école ». À elle seule, cette phrase de Victor, un garçon de 11 ans qui vit au Mexique, donne un aperçu des injustices que subissent encore de nombreux adolescents à travers la planète.

Ces 20 dernières années ont été marquées par la baisse du nombre de décès parmi les enfants de moins de 5 ans, passant de 34 000 en 1990 à 22 000 en 2009. Une progression qu’il faut saluer, sans pour autant en rester là. Si l’on parvient aujourd’hui à sauver des milliers de vie d’enfants chaque année, il faut aussi faire plus attention aux adolescents (définis par l’Onu comme les jeunes âgés de 10 à 19 ans). Lorsque ces enfants grandissent, il faut les soutenir dans leur développement, au fil des années, car c’est à l’adolescence que (presque) tout se joue.

Dans de nombreux contextes, ce sont eux, les ados, qui sont exposés aux plus grands risques : violences, mariages forcés, grossesses précoces, exploitation, esclavage sexuel... Dans l’espoir d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement d’ici à 2015, les regards doivent se tourner vers les 10-19 ans.

Investir dans l’adolescence : un impératif !

À travers l’édition 2011 du rapport "La Situation des Enfants dans le Monde", l’Unicef met en avant les points sur lesquels il faut travailler pour mieux protéger les jeunes de 10 à 19 ans. D’autant plus que, jusqu’à présent, ils étaient rarement prioritaires.

On a parfois tendance à oublier que les enfants ne sont pas les seuls à être concernés par la Convention internationale des droits de l’enfant. Les adolescents aussi sont au cœur de ce texte fondamental. Que ce soit en matière d’éducation, de santé, de protection ou de participation, les adolescents ont des droits qu’il faut cesser d’ignorer.

Le rapport examine les défis auxquels sont confrontés ces filles et ces garçons, ces jeunes femmes et ces jeunes hommes, alors qu’ils entrent dans la deuxième décennie de leur vie. Les risques et les vulnérabilités de cette période décisive, mais aussi les possibilités positives qu’elle peut offrir, tant pour les adolescents que pour la société dans laquelle ils vivent, sont soulignés. Grâce à de nombreux indicateurs, on se rend compte aujourd’hui à quel point les adolescents représentent une force incontournable pour lutter contre la pauvreté et l’injustice.

On constate que c’est généralement au cours de l’adolescence que les inégalités se creusent. Lorsque le cercle vicieux est enclenché, il est très difficile de revenir en arrière : les enfants pauvres ou marginalisés ont moins de chances de suivre un enseignement secondaire. Fatalement, l’abandon de la scolarité expose davantage ces jeunes à de grands dangers.

Les adolescents, un potentiel positif

Les chances de faire face aux défis du futur peuvent augmenter si l’on accorde plus d’importance aux adolescents. Leur énergie, leurs idées et leur envie de s’engager sont un facteur déterminant, comme le souligne Santiago, 15 ans, au Vénézuela « je souhaite que les gouvernements investissent davantage dans notre sécurité et notre éducation afin de renforcer nos valeurs et nos connaissances ». Les changements climatiques, l’urbanisation de la planète, la migration, le VIH-Sida, les crises humanitaires… doivent placer les adolescents sur un pied d’égalité, au lieu de les tenir à l’écart de la réalité, car ils sont de véritables partenaires, dotés d’atouts.

La plupart du temps, les différents discours que l’on entend définissent les adolescents comme les générations futures. Désormais, il s’agit de voir ces adolescents avec un regard neuf car ils font aussi partie de la génération actuelle des citoyens du monde.

Les chiffres clés :

1,2 milliard d’adolescents dans le monde.

1 milliard d’adolescent dans les pays en développement.

1 adolescent sur 5 vit en Afrique subsaharienne, Asie du sud, et pays les moins avancés.

La moitié des adolescents dans le monde ne font pas d’études secondaires.

Le taux de chômage chez les jeunes est trois fois plus élevé que chez les adultes (2008).

70 millions de jeunes filles ont subi une mutilation génitale au début de leur puberté.

En savoir plus

Dossier sur l’adolescence

Quel âge aurez-vous en 2050 ?

La jeunesse algérienne frustrée et inquiète pour son avenir

"Accorder une vraie place aux ados dans nos villes"

Télécharger le rapport « Situation des enfants dans le monde : L’adolescence, l’âge de tous les possibles » en PDF (version résumée) (version complète)

Soutenir nos actions