Soudan du Sud : des dizaines de milliers d’enfants restent en danger de mort

Publié le 25 septembre 2014 | Modifié le 19 septembre 2017

L’amélioration temporaire de la sécurité alimentaire au Soudan du Sud ne doit pas cacher la réalité : les taux de malnutrition restent dramatiques et menacent la vie des enfants dans toutes les régions du pays.

La situation n’a jamais été aussi critique au Soudan du Sud. Dans le pays, la vie de dizaines de milliers d’enfants est menacée par la malnutrition, malgré des améliorations temporaires de la sécurité alimentaire.
 

Des taux de malnutrition extrêmement élevés

 
La raison est simple. L’évolution de la sécurité alimentaire, en particulier chez les jeunes enfants, ne reflète pas pour autant le niveau de malnutrition en raison des taux élevés de maladies, du manque d’eau potable et d’accès aux soins de santé de base. La diarrhée et d’autres maladies empêchent les enfants d’absorber les éléments nutritifs nécessaires à leur survie. En d’autres termes, si l’accès à la nourriture s’est amélioré au Soudan du Sud, les enfants peuvent encore être dangereusement sous-alimentés. Ceux vivant dans les zones de conflit, en particulier 1,4 million de personnes déplacées, dont la moitié sont des enfants, sont les plus à risque.
 
Dans la plupart des régions du Soudan du Sud, les taux de malnutrition chez les enfants sont à des niveaux critiques, dépassant parfois les 30%, ce qui est deux fois plus élevé que les niveaux d'urgence officiellement reconnus.
 

Répondre à l’urgence, dès maintenant

 
L’insécurité qui perdure dans le pays rend l’acheminement de l’aide humanitaire particulièrement difficile, d’autant plus que la saison des plus a rendu impraticable la circulation sur la plupart des routes du pays. Pour Jonathan Veitch, Représentant de l’UNICEF au Soudan du Sud, c’est maintenant qu’il faut agir : « Des milliers d’enfants malnutris qui n’ont pas encore été atteints restent en danger. Nous devons profiter de la saison sèche et des routes praticables pour acheminer du matériel d’urgence pour le traitement des enfants souffrant de malnutrition. Nous devons accélérer notre réponse durant cette période. »
 
Malgré des améliorations notables dans l’assistance humanitaire, un récent rapport avertit que les perspectives pour 2015 restent très préoccupantes, c’est pourquoi l’UNICEF a massivement renforcé son aide humanitaire en réponse à la crise au Soudan du Sud.
 

L’UNICEF agit malgré les difficultés

 
En collaboration avec le Programme alimentaire mondial (PAM), l'UNICEF vient en aide aux enfants souffrant de malnutrition en élargissant ses partenariats sur le terrain et en menant des activités de formation intensive pour renforcer les capacités de ses partenaires en cas de besoin.
 
Depuis le mois d’avril, l’UNICEF a atteint plus de 55 000 enfants de moins de cinq ans et s’attend à en soigner 120 000 autres contre la malnutrition aigüe sévère d’ici la fin de l’année. Par ailleurs, l’UNICEF continue de fournir des services de santé de base aux enfants en les vaccinant tout en facilitant l’accès à l’eau potable, en réunissant les enfants avec leurs familles et en assurant les activités d’éducation de base.
 
Seulement, pour cela, l’UNICEF a besoin de fonds
. A l’heure actuelle, 55,5 millions d’euros manquent à l’appel dont 19,5 millions pour intensifier la riposte face à la crise nutritionnelle.
Les enfants du Soudan du Sud ont besoin de nous, dès maintenant. Ne les faisons pas attendre.

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF