Syrie : un village attaqué, sept enfants tués

Publié le 08 juillet 2019

Des combats continuent à faire rage dans le nord-ouest de la Syrie et des enfants en ont payé le prix : la plupart avaient quitté leur foyer pour se mettre à l’abri.

« J’ai le cœur brisé quand je pense à ces jeunes vies perdues et à tous les enfants de cette région qui sont encore en danger », a déploré ce dimanche 7 juillet la directrice générale d’UNICEF Henrietta Fore. Nos équipes sur le terrain en Syrie ont pu confirmer la mort d’au moins sept enfants lors d’une attaque survenue samedi dans le nord-ouest de la Syrie. Beaucoup de ces enfants étaient des déplacés, c’est-à-dire qu’ils avaient fui leur maison pour se réfugier dans une autre ville en Syrie.

UNICEF toujours sur le terrain

Depuis le début de l’année, on estime qu’au moins 140 enfants ont été tués en Syrie et des centaines d’autres ont été blessés. Le nombre des victimes du conflit augmente particulièrement dans le sud d’Idlib - où trois enfants ont été tués - et dans le nord d’Alep et de Homs. Dans chacune des attaques recensées, nous constatons une absence totale de scrupules pour la sécurité et la vie des enfants.

Pour venir en aide à chaque enfant en Syrie, UNICEF et ses partenaires continuent d’intervenir sur le terrain. Nous vaccinons contre la polio et offrons des consultations de santé, nous distribuons des vitamines et des nutriments, nous surveillons le taux de malnutrition et prenons en charge les enfants en situation de danger, nous fournissons de l’eau potable et nous améliorons l’accès à l’hygiène. Pour assurer aux enfants un avenir sur le long terme, nous investissons aussi dans les écoles, dans la prévention au sujet des mines antipersonnel et dans l’accompagnement psychosocial pour les victimes de traumatismes.

Pour mener à bien l’ensemble de ces actions, votre aide peut jouer un rôle crucial. Faites un don à UNICEF pour les enfants de Syrie.

Soutenir nos actions