Trois mois après le séisme

Publié le 14 avril 2010 | Modifié le 31 août 2015

Après le séisme du 12 janvier, l’action humanitaire en Haïti a permis d’éviter le pire pour les enfants mais la situation reste critique. Un rapport de l’Unicef dresse le bilan des actions menées en faveur des enfants.

3 mois après le séisme qui a frappé Haïti et laissé ses marques sur plus d’un million d’enfants, l’Unicef rapporte aujourd’hui qu’une réponse sans précédent a permis d’éviter le pire pour les enfants – mais alerte sur ce qui doit encore être fait à l’approche de la saison des pluies.

Dans son résumé d’activités La situation des enfant d’Haïti : 3 mois après le séisme, l’Unicef note
qu’en dépit des destructions massives et l’interruption des services de base :

  • Il n’y a pas eu déclenchement d’épidémie ou augmentation des taux de malnutrition,
  • plus d’un million de personnes affectées reçoivent de l’eau potable,
  • plus de 200 000 femmes et enfants bénéficient de programmes d’alimentation,
  • des campagnes de vaccination ont déjà permis de protéger plus de 100 000 enfants,
  • les lieux d’accueil et de résidence pour enfants, hébergeant plus de 25 000 enfants, ont été évalués et approvisionnés avec de la nourriture et des médicaments afin d’assurer le bien-être des enfants,
  • les écoles ont commencé à fonctionner dans des structures temporaires, grâce à la distribution de
    milliers de tentes et de centaines de kits éducatifs et de matériel pour les enseignants.

Cependant, le rapport souligne également les défis qui doivent encore être relevés dans les domaines comme l’assainissement, les risques de violence envers les femmes et les jeunes filles vivant dans les camps, et plus largement le manque de capacité du gouvernement et de la société civile. Beaucoup de ministères et de services gouvernementaux ont perdu leurs bâtiments, personnels et données.

L’Unicef identifie comme priorités majeures la mise à disposition de toute urgence d’abris temporaires améliorés pour les familles déplacées, l’augmentation des services de base et la protection renforcée des femmes et des enfants. L’Unicef travaille déjà avec d’autres organisations pour soutenir la réinstallation des familles vivant dans les camps les plus vulnérables dans des sites moins exposés aux pluies.

Le rapport appelle également à soutenir "le plan de transformation" pour les enfants d’Haïti, qui place les enfants au coeur des efforts du relèvement et de la reconstruction. A travers ses actions, l’Unicef cible les priorités essentielles au développement futur du pays, comme réduire le risque de malnutrition chronique, créer un environnement protecteur pour les enfants et assurer une éducation à chaque enfant.

Ces priorités sont toutes les deux urgentes à court terme et essentielles à la mise en oeuvre des droits des enfants haïtiens.

Soutenir nos actions